HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs

Forum du clan [HôSTiLe] de Silver-World
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vent me pousse, les pierres m'attirent....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blup
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 24/05/2017

MessageSujet: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Ven 26 Mai 2017 - 11:10

Cela faisait des jours et des lunes que ma décision était prise...LA Nécrople HôSTiLe.....lieu de villégiature des êtres les plus redoutables que ces terres aient vu naître....HôSTiLe.....je voulais en être, je devais en être....c'est cette certitude qui m'a poussé ici.
Dans une autre vie, leur puissance était déjà pour moi énigmatique et envoûtante mais l'époque était bien différente, et moi aussi du reste...Après des années d'errance, je foulais de nouveau ce sol et cette fois les choses ne  seraient pas les mêmes....Je savais que moi choix n'était pas anodin, ni d'ailleurs du au hasard, le vent me poussait....à moins que ce ne soit la citadelle qui m'attire à elle commençant déjà à s'insinuer dans mon esprit.


Me voila Nécropole, me voila enfin devant toi murmurais je.

Elle se dresse la face à moi, dans toute sa splendide noirceure. Je reste plantée là devant elle comme une enfant, comme pétrifiée, un mélange de joie, d'exaltation,mais aussi de crainte s'empare alors de moi...

Et si...Non impossible....

J'entre alors dans leur jardin et inspire l'air froid porté par la brume de cette nuit. Je m'approche encore et découvre des stelles gravées des grands noms qui ont fait trembler ces terres. Prier n'est pas mon genre, mais mes doigts glissent sur les pierres comme un signe de respect à leur mémoire.

Bien..assez flâné..allez hop c'est l'heure de savoir si j'ai fait tout ce chemin pour rien..

un sourire qui n'en est pas un s'esquisse sur mon visage. J'ajuste mon corset de cuir, frêle protection dans pareil endroit. Ma lame sur mes épaules et mon capuchon sur la tête j'avance fièrement d'un pas décidée la tête haute. Dans ma poitrine mon cœur s'accélère, la porte est La à portée de doigt.
Quand je pose enfin La main sur la lourde porte le silence est encore plus grand, dans mon être tout s'apaise, comme réconfortée par l'acier froid...étrange.
Je prend une profonde inspiration, et pousse non sans difficulté la satanée très lourde porte qui grince...et entre.


Bonjour, je...

me retrouve face à une grande pièce pleine de gros fauteuils et de silence, pas une âmes, personne. J'en profite donc pour m'imprégner encore plus du lieu, déambulant dans la pièce je laisse traîner mes mains sur les murs froids comme pour tenter de capter un peu de l'histoire de ces lieux. Une odeur âcre flotte dans l'air,quelque bouteilles de Jack traînent au sol...

Je m'appelle Blup et ....

cette bastide avait vraiment quelque chose de particulier, mais ce silence était tout aussi impressionnant. Je fie tomber ma capuche libérant ainsi mes longs cheveux noir. Je décida de poursuivre ma présentation certes, personne n'était là mais le silence allait peut être prêter un peu d'attention à mes paroles

Donc je suis Blup, et si je me tiens à présent ici c'est que je souhaite faire partie des vôtres. Je connais ma jeunesse c'est peut être une faiblesse pour vous, mais vous découvrirez que  ma motivation et ma détermination est aussi grande que la force est vôtre. Alors si quelqu'un m'entend....

Cela faisait déjà un bon moment que j'étais entrée et j'étais toujours en vie. C'est déjà une bonne chose d'acquises. Je décida d'attendre profitant de cet instant où je me retrouvais seule dans La Nécropole instant précieux et fugace de la première fois qui n'arrivera plus jamais et qui je le sais peut vite être aussi le dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1130
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Ven 2 Juin 2017 - 19:13


[...] Après ce beau combat, le vieux que j'étais et que certains avaient dors et déjà enterré était fier de lui. J'avais repris le chemin de la Nécrôpole d'un pas assuré, petit sourire aux lèvres comme un gamin qui rentre chez ses parents pour y annoncer une bonne note de retour de l'école. L'entrainement que j'avais décider de reprendre portait ces fruits et le Serviteurs d'Ankavôs que je suis rendait déjà perplexe les adversaires. Pour résumé la soirée, le Kraken avait encore du chemin à faire pour prétendre essayer de nous faire plier. Leur chef venait de perdre deux combats, coup sur coup, face à la force HôSTiLe.

Je n'avais qu'une hâte, rentrer pour enfin me reposer dans notre demeure toujours fraîche et silencieuse ou l'odeur du cigare de la veille révèle toute sa saveur sur le cuir froid de mon fauteuil fétiche.
Or mon retour qui semblait des plus banales et ordinaire allait, ce jour là, être différent et cette différence s'appelle Blup.

Je vous passe alors les détails du chemin du retour et vous propulse directement à cette rencontre.

J’aperçois ce petit bout de femme, tête en l'air et tournant sur elle même afin d'admirer chaque recoin de notre pièce principal, ces tableaux, ces sculptures, l'immense lustre ... Concentré sur son observation elle ne remarque pas ma présence, je décide de ne pas l'aborder de façon brutale, les invités méritent un traitement digne jusqu'à ce qu'on décide de leur sort et de leur mort quand Ankavôs l’exige.

Après quelques minutes, je pose mon sacs et ma faux de façon à ce qu'elle puisse entendre qu'elle n'est désormais plus seule et j'en profite pour lancer la conversation :


- La décoration vous plait ?

_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †
Revenir en haut Aller en bas
Blup
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 24/05/2017

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Mar 6 Juin 2017 - 13:06

Un bruit lourd brisa le silence. Suivit d'un bruit métallique. Je sursautais, un frisson me parcouru l'échine, un léger courant d'air me caresse le cou. Nul doute quelqu'un était entré.

La décoration vous plaît?

Je me mordis la lèvre pour reprendre un peu mes esprits et surtout un peu de contenance.



Oui, à dire vrai je me sent déjà un peu chez moi.

Que venais je de dire....
Je me retourne et aperçois un homme sur le pas de la porte. Non loin de lui un gros sac et une faux posés contre le mur. Au vu des traces de sang frais sur celle ci, le dernier combat ne devait pas dater de bien longtemps. Hummm...victoire ou défaite cela impactera t-il le guerrier à mon égard?

Pardonnez ma réflexion je sais bien que je suis chez vous et non encore chez moi mais ce lieux m'est si familier à force d'attendre.

Je lui souris pour apaiser ma grossièreté.

J'avançais vers l'homme, le détaillant du regard, la carrure était imposante, solide comme ancré dans le sol, mais quelque chose de plus émanait de cet homme. Je ne saurais dire quoi...son regard peut être...? A qui avais je affaire?

Blup, je suis une jeune guerrière et je veux faire partie des vôtres. Je ne saurais comment vous l'expliquer c'est mon instinct qui m'a poussée ici, mais si vous me laissez ma chance vous verrez que ma place est partis vous.

Je m'arrêtais à deux mètres du guerrier. Mais même à cette distance il était fort impressionnant comparé à mes frêles épaules. Son visage portait les marques du temps et des combats passés. Curieusement, son regard était différent, une lueur étrange me fixait.
Mais qui était il...?
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1130
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Dim 11 Juin 2017 - 14:11

Elle se tenait à présent devant moi, ni trop prés, ni trop loin, la distance parfaite pour y défier quelqu'un et lui planter une lame dans le cœur. Usé de fatigue j'aurai pu être une proie facile mais mon petit doigt me disait qu'elle n'était pas venu pour me faire la peau, du moins pas en ce jour. L'air serin et infaillible je continuais mon interrogatoire.


- Chez vous ?
Savez-vous seulement ou êtes vous ? Est-ce le hasard qui vous a conduit ici ou alors une envie soudaine de se faire trancher la tête ?



Rare étaient ceux qui été venu ici en toute conscience et encore moins ceux qui, à peine posé un pied dans la Nécrôpole, y trouvait un tel lieu familier.
De ce fait, elle m'intriguait davantage et ma curiosité n'allait pas s'arrêter là. Pendant que ma deuxième question quittait ma bouche j'avais pris place sur mon fauteuil, posé la bouteille de Jack sur la table et m’apprêtais à sortir un cigare.



- Voulez-vous vous joindre à moi, sur le divan ? Je suis usé de ma journée et les tête à tête debout en ce lieu ne sont pas de coutume.
Ha et oui, je me présente Goldô, fidèle d'Ankavôs.


En attendant qu'elle ne se décide, j'avais ouvert la petite boite en bois pour humer délicatement cet odeur de tabac tout en fermant les yeux.

_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †
Revenir en haut Aller en bas
Blup
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 24/05/2017

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Lun 12 Juin 2017 - 16:42

Il était effectivement plus chez lui que je ne pouvait le prétendre. Et pourtant comment lui expliquer qu'on fond de moi je me savais à ma place. Je me décida à le suivre, et chemin faisant je défis ma cape et descendu mon sabre de mes épaules. Je posais toutes mes affaires au pieds du divan et pris place face à lui.

Si vous aviez eu l'envie de me couper la tête elle roulerait déjà sur le sol me semble t il?

Je l'observait. Il sortie d'une boîte en bois un long cigare qu'il huma les yeux fermés.

Je ne sais comment vous l'expliquer sans vous paraître déranger ou prétentieuse. J'ai traversée les terres sans connaître le chemin mais en sachant que La Nécropole était le point final de ma destination. Comme si elle m'attirait à elle. Je pense qu'Ankavos me veux parmi vous.


Je guettais une réaction de sa part. Il me fixait sans rien dire, je poursuivis:

C'est pour moi une évidence que d'être la pour le servir. Alors si je dois quitter ma Nécropole je veux bien que ce soit la tête tranchée qui plus est par vos soins cher Goldô.

Toujours avec son cigare en main sans pour autant l'avoir allumé, une bouteille posée sur la table, il restait là dans son silence face à moi....
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1130
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Sam 24 Juin 2017 - 0:56


Je continuais de l'écouter, sans même hausser un sourcil. Puis quand elle eu terminée je pris le temps de me redresser afin de me caler plus profondément dans le fauteuil. J'avais saisis, avec l'autre main,  un paquet sur la table et pendant que j'en sortais une allumette mon regard se leva pour la fixer. Quelques secondes après je m'exclamais :


- Ta tête ? Laisse moi le temps de savourer ce cigare, de boire un coup et ma décision sera rendue.

Evidemment je n'avais que faire de sa tête, bien trop petite pour que son crane puisse contenir suffisamment de liquide et en assurer une bonne rasade en famille comme à l’accoutumé dans la Nécrôpole. Cette jeune et jolie demoiselle méritait d'en apprendre davantage sur nous et sa curiosité était devenue chose rare sur nos terres. La plupart des gens avaient désertés les terres pour la mer, une euphorie naïve et cupide que celle du Kraken et ceux qui mènent la barre, ils étaient devenus l'attraction du moment, comme certains ont pu l'être sur d'autre période, mais ce genre d'aventure ne s'écrit pas dans le temps et lorsque la tempête fera rage, que le navire s'écrasera sur les falaises et qu'ils poseront pieds à terre, ils ne seront plus rien, une particule de poussière au milieu d'un vaste océan.

J'avais levé les yeux au ciel pour y relâcher soigneusement la fumée et tout en regardant l'immense fresque sur la voûte je continuais la conversation.


- Regarde ces toiles là haut. Crois-tu qu'elles se sentent comme chez elles avec leurs grandes pattes et leur corps velues ? Ce sont elles les patronnes ici. Ces murs ont une âme, celle d'Ankavôs et de tout les faucheurs du Convoi et c'est pour cela qu'ils ne s'effondreront jamais.

J'avais mis la main sur ma flasque de Ô'Gold pour en boire une petite lampée je lui tendais alors le Graal.

_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †


Dernière édition par Goldô le Mar 27 Juin 2017 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Blup
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 24/05/2017

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Mar 27 Juin 2017 - 10:27

Je ne me lassais pas de scruter ce personnage. Soufflant sa fumée les yeux levés, sa voie était posée, calme, il avait l'air lassé, la fatigue sans doute...

Regarde ces toiles là haut. Crois-tu qu'elles se sentent comme chez elles avec leurs grandes pattes et leur corps velues ? Ce sont elles les patronnes ici. Ces murs ont une âme, celle d'Ankavôs et de tout les faucheurs du Convoi et c'est pour cela qu'ils ne s'effondreront jamais.


Je penchais la tête pour découvrir effectivement une multitudes de toile d'araignées avec leur demoiselles au centre. "Ce sont elles les patronnes ici"...il était courant de voir des araignées dans de telle demeures. Mais cette phrase m'interpella...

Si ce sont elles les patronnes c'est donc elles que j'aurais dû saluer en tout premier. Et puisque qu'elle ne m'ont pas sautées dessus et dévorées cela devrait vous conforter sur le fait que j'ai bien ma place partis vous...non?


Je me saisis de la flasque, effleurant au passage, la main du guerrier. J'en bu une gorgée qui me parut bien petite...la descente de Goldô n'était pas un mythe, la pauvre flasque en avait fait les frais...un coup d'œil sur le bar me permis d'apercevoir des verres posé sur le comptoir. Ne me voyant pas rendre une simple flasque vide je posa celle ci couchée sur la table et me leva en direction du bar.

Quand aux âmes de ses murs, j'ai pu les ressentir bien avant votre arrivée. Et je pense que ce sont elles qui m'ont guidées jusqu'ici.

J'attrapa deux verres à fond épais et les plongeais dans un sceau de glace. Il n'y a pas à dire on sentait que les bonnes habitudes régnaient ici. Emportant le sceau avec moi je retournais vers le sofa où Goldô fumais toujours sont cigare, perdu dans ses pensées. Du moins c'est l'air qu'il me donnait.

J'agitais les glaçons autour des verres afin de bien les refroidir. Quand Ce fut fait je pris soin de bien les égoutter et m'empara de la bouteille sur la table pour nous servir deux verres. Politesse oblige je veilla à remplir celui de Goldô un plus que le mien, et je le lui tendis.

Je n'ai guère  d'affection pour les demoiselles qui couvrent vos murs mais si elle font partie prenante du lieu j'aurais alors pour elles le plus grand respect. Soyez en sûr.

Je bu une gorgée. La fraîcheur retrouvée par ce breuvage ne faisait qu'accentuer le douce brûlure qu'il provoquait dans ma gorge. Je ferma les yeux un instant et profita moi aussi du silence et de cette douce boisson. Les chaudes volutes de cigare qui flottaient dans l'air rendaient l'atmosphère quelque peu étrange son odeur âcre emprunt d'un peu de miel provoquait chez moi envie et frisson que je réfrénais du mieux possible.

Et maintenant que va être la suite pour moi?
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1130
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   Ven 14 Juil 2017 - 16:51

Je la regardais faire. En effet, elle semblait fort bien à l'aise ici, mais de la à affirmer qu'elle y avait sa place était tout de même trop tôt.
J'appréciais sa façon de prendre les devants, de montrer toujours qu'elle était maître de la situation et même pour me faire le service, elle prenait son rôle à cœur et le faisait avec affection.
Peut-être se comportait-elle de la même façon avec les hommes, je n'avais pas le recule pour l'affirmer, mais certains pouvaient surement m'apporter confirmation.

"La suite" me demanda t-elle. C'est une chose que je planifiais jamais, la suite avec une femme ... pas trop fleur bleue le chef de guerre.
Ceci dit, si tel était son choix alors le verdict final devait avoir lieu dans la chambre ou l'union avec Ankavôs devait avoir lieu pour enfin devenir une véritable Serviteuse du Convoi.

J'avais donc préparé ma réponse tout en finissant, décontracté, mon cigare et mon verre.


- Je te sens si impatiente, jeune Blup et je dois satisfaire ta curiosité. Je te propose alors d'accompagner dans la chambre de la métamorphose ....

Je marque un temps d'arrêt et esquisse un sourire.

- Non hélas ce n'est pas ma chambre, peut être un autre moment ...
Non celle-ci est tout autre, elle est unique et il est indispensable de s'y rendre si on souhaite servir Ankavôs. On l'appelle chambre de la métamorphose car c'est le lieu qui transforme nos âmes d’athée en croyant d'Ankavôs.


_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vent me pousse, les pierres m'attirent....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vent me pousse, les pierres m'attirent....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IVY ? que le vent te pousse toujours en avant.
» Que le vent te pousse toujours en avant et que le soleil illumine ton visage, que les vents du destin t’emmènent danser avec les étoiles... (hot)
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs :: La Nécrôpole HôSTiLe :: Le Pont Levis :: Âme du Baroudeur-
Sauter vers: