HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs

Forum du clan [HôSTiLe] de Silver-World
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   Dim 6 Mai 2012 - 2:12

Voilà, je post le rp qui sera annoncé pour la quête des 5 travaux, c'est un peu à rallonge mais j'espère qu'il plaira

Introduction:

Quelque part dans les hautes montagne des terres argentées lors d'une soirée d'hiver...;

La nécrôpole lieu saint des baroudeurs Hôstile, une bâtisse au style unique.

Dio était assis dans le salon bien installé au fond de son fauteuil, un faible feu de cheminée illuminait la pièce ce qui rendait l'atmosphère agréable et paisible, sur une table près de lui, une bouteille de Jack ainsi qu'un verre remplit de deux glaçons traînaient. Il savourait ce moment majestueux avec passion et dévouement tout en tirant sur le divin cigare auquel il goûtait.

Un bruit raisonnant des montagnes se fit entendre, un pigeon bien chargé se posa prêt de Dio, à ses pattes se trouvait un paquet, le blason de cire indiquait qu'il venait de la haute hiérarchie. Il caressa le pigeon pour le remercier et s'empara du bien à ses pieds. Il enleva délicatement le paquet qui laissa apparaître un somptueux grimoire immaculé de noir, « Le grimoire perdu », le livre que Dio convoitait tant. Il se replaça sur son siège et but une gorgée de whisky, soigneusement il l'ouvrit et commença la lecture, 3 légendes y figuraient, il voyait en ces phrases écrites par d'autres jadis, une nouvelle rage l'envahir d'une motivation ardente.

A la fin du livre il commença à préparer ses affaires, muni d'un équipement esprit, d'une bonne dizaine de bouteille de jack, de toute sorte de potion, il était prêt à vivre une nouvelle épopée. Il ouvra la grande porte de la nécrôpole, une nuit noir régnait en maître sur tout le vallon, seul les quelques rayons du croissant de lune laissé apparaître quelques forme distinct. Il leva le bras et la *Karriguel s'avança puis il partit en direction des terres de Lodaran.


*Karriguel : La charrette qu'utilisent les membres Hôstiles pour se déplacer.

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!


Dernière édition par Dio le Dim 6 Mai 2012 - 2:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   Dim 6 Mai 2012 - 2:14

Chapitre premier : Le combat des 4 en Lodaran.

Pendant deux jours la Karriguel le porta pour enfin arriver au terme de ce bout de voyage, il ouvrit la porte et posa le pied à terre, Dio venait de refouler les terres de Lodaran, déjà bien longtemps qu'il n'avait vu cette ville et ses étendues de plaines magnifique; Le ciel était grisonnant et chaud, probablement qu'un orage allait survenir, une mélange explosif qui donnait à ce climat une touche que Dio adorait. Durant le voyage il avait commencé à déchiffrer la première étape de ce long périple. Il se devait de commencer par un monstre à neuf queues, il se rappela jadis d'avoir aidé un dénommé Kurgan en terrassant une bête ressemblante. Dio fit signe à la Karriguel qui s'en alla à la demeure des membres Hôstile.

La première étape qu'il devait entreprendre consistait à acheter un cheval pour se déplacer aisément. Une fois montait il partit en direction des bois d'Han. Il laissa sa fidèle monture à la lisière de la forêt et s'engouffra à l'intérieur. Après une petite heure de marche il tomba nez à nez avec la bête. L'homme n'était plus le même depuis la première rencontre avec l'animale c'est avec facilité qu'un simple coup d'épée en vint à bout. Il ramassa l'objet et le plaça dans sa besace. Il se souvenu avoir terrasser des monstres d'une même puissance, il partit à cheval au nord ou il tua le chef gobelin.

Voilà déjà une journée de passée à voguer de part et d'autre, il décida de se reposer et planta une tente. A son réveil la pluie battait son plein, un rien le dérangeait, de mauvais poil il partit au galop à l'est. Il tomba sur un homme qui souhaité faire un duel à l'épée contre lui, d'un coup il le mit à terre et récupéra son bien. Son sac comptait déjà 3 objets nécessaire, encore un et le premier travail serai fini, il partit plus au sud et tomba sur le Mage Drunkan, le combat fut un peu plus intense que les autres, mais après quelques minutes l'adversaire s'écroula d'un cri douloureux, puis il cria d'une voix puissante:

 "Moi, Dio aie réunit en ce jour les 4"

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!


Dernière édition par Dio le Dim 6 Mai 2012 - 2:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   Dim 6 Mai 2012 - 2:16

Chapitre deux : Un duvet aux allures de paradis célestes

En ressassant la troisième étape, Dio se mit à rire, peut être la solitude, mais l'histoire vécu par ces anciens guerriers étaient bien marrante, réunir des objets pour confectionner un duvet à ce bougre de Roi de Lodaran.

« Capricieux le vieux et avec des goût de luxe » Pensa t-il.


Il quitta les terres de Lodaran pour aller dans la contrée de Boudok, il fit une halte en chemin. Il sirota un peu de Jack pour se donner des forces, voilà déjà 5 jours que Dio avait commencé cette épopée et il n'en démordait pas. Il se rendit compte que son cheval ne portait pas de nom, après quelques temps de réflexion il en trouva un :

« Zelgadis! »

Non il ne pouvait l'appeler comme son frère, il se mit en recherche d'un autre quand tout à coup il le vit tel un être divin, le cheval se mettre sur ses deux pattes arrières, peut être qu'il sentait que Dio lui donnait de l'importance. Le cheval ne cessait de ruminer, grattant de son pied arrière le sol. L'Hôstile leva la tête et vit un gigantesque oiseau derrière lui, stupéfait et surpris il se releva directement et s'empara de son épée. C'est en le voyant que Dio comprit que le duvet devait être confectionné de plume, voilà une chance inouïe, il chargea en direction de l'oiseau qui par crainte déploya ces majestueuses ailes et s'envola.

« Qu'elle enfer cette bestiole »

Il siffla son cheval et partit à la poursuite de la bête , après plus d'une heure l'oiseau se posa. Dio s'arrêta à distance, il n'avait droit qu'à un coup pour l'avoir. Il prit quelques pas d'élan et de toute sa puissance il lança son épée qui s'enfonça dans la tête du mammifère. En s'avançant il remarqua que l'oiseau du paradis était en train de couver des petits déjà venu à terme depuis quelques temps. Il prit une plume et retourna en direction de son cheval.

« Je viens de te trouver un nom, Renaissance »

Il lui manquait encore une seul plume pour compléter ce duvet, il avait entendu une légende qui disait qu'un Oiseau céleste vivait dans les terres glacées de Dusso, en son bien une plume magnifique tomberait.

Il savait où chercher, il se mit en route puis après une journée il arriva à son but, une magnifique présence se trouvait devant lui, il devait se battre mais ses bras et sa lame était trop court pour l'atteindre, il eut alors une idée. Il se rendit au village voisin et acheta un équipement de magicien, le Séraphin, une fois sortit du magasin il aperçut un dragon reluisant de mille éclat voler un peu plus haut dans la montagne, il n'avait pas le temps de s'attarder mais le spectacle en était à couper le souffle.

Il retourna sur ses pas et utilisa non sa force mais sa magie pour vaincre cette nouvelle bête. Il ramassa la plume et cria de toute sa hargne.

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!


Dernière édition par Dio le Dim 6 Mai 2012 - 2:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   Dim 6 Mai 2012 - 2:19

Chapitre 3: Le froid, l'argent, plaisir!

Dio retourna en ville afin de s'accorder quelques jours de repos, il ne cessait de contempler cette vaste étendu de montagne, cette glace présente de toute part, qui rendait l'atmosphère froid, un enfer pour certain un paradis pour d'autre. Le soleil pointa quelques rayons bien timide sur la ville élévations des Séraphins. Dio s'étira, bien reposé son état physique était au maximum, au loin dans la montagne un cri strident vint rompre ce calme apaisant, l'appel d'un dragon, c'est sur ses traces que Dio partit. Après deux heures de marche il rencontra l'une de ces bêtes. Le dragon avait une allure exceptionnel, une regard puissant se dégageait. Il sortit son épée, le combat était sur le point de commencer, il ferma fermement son poing sur la poignée de son épée et partit à toute vitesse en direction de la bête, les coups étaient ravageur mais le combat long, car à la moindre attaque de la bête Dio aurait volé en éclat, il continua, s'acharna et parvint finalement à mettre six pieds sous terre , il en arracha une écaille, le début de la quatrième partie avait sonné.

Il retourna en ville et partit direction la taverne afin de méditer sur la suite de l'aventure. Après 5 litres de bières il en trouva la solution. Il redescendit de la montagne avec son Cheval Renaissance. Arrivait sur une plaine glacée il guettait sa proie, un petit être visqueux, bien plus faible que le précédent dragon il n'en fit qu'une bouchée et en ramassa son essence. Il ne lui restait plus qu'à affronter la lune et ses désires. C'est au nord est qu'il partit, il fit une halte dans un village afin d'attendre la nuit.

L'obscurité tombé il alla à l'endroit qu'il pensait, son jugement sans vit confirmer, une prêtresse détenait dans sa main l'objet qu'il convoitait. Il s'avança et poliment courba la tête.


« Bonsoir belle prêtresse, je ne suis ici pour vous faire du mal mais pour simplement récupérer votre pierre comparable à votre beauté, puis je la prendre? »

La prêtresse cachait bien les apparences, sainte ni touche était que mensonge car elle adorait manipuler les hommes et jouer d'eux, elle ricana:

« Bonsoir belle aventurier, voyez déjà de longue année que je suis seul, sans aucune présence masculine à mes côté, je vous la donnerai si vous passez cette soirée avec moi, qu'en dîtes vous? »

Le visage de Dio s'interrogea, « que voulait-elle au fond? »

« J'accepte le marché »

Il commença par manger ensemble à rire, à boire, le tout dans une ambiance détendu, Dio commençait à se relaxer relâchant sa garde et tous soupçon qui prenaient cour puis vint le moment de l'acte. La prêtresse enleva sa robe et rougit timidement. Dio s'étouffa presque avec son vin surpris par ce geste. Bouche bée il l'a contemplé, elle était magnifique, un corps de femme parfaitement sculpté, une poitrine généreuse et des formes rebondit. Dio n'en revenait pas et se trouvait sous le charme, elle se plaça contre Dio, et s'avança vers sa bouche, tendrement elle l'embrassa, Dio était au ange et se laissait faire, une main baladeuse vint lui caresser l'entre jambe, elle frottait sur son pantalon de petit vas et vient régulier. La tête de l'Hôstile sifflé de bonheur, il se croyait au paradis jusqu'au moment ou son cheval rumina, tout redevint normale, la prêtresse s'apprêtait à le poignarder, d'un geste vif il esquiva le coup et se releva directement une bosse au pantalon.

« Je doutais bien d'une supercherie, vous amadouez les hommes pour ensuite les tuer »

La femme se rhabilla et prit la parole

« Vous avez raison, mais sans l'aide de votre maudît cheval vous auriez trépassé, tenez, prenez la et partez »

Dio lâcha un sourire et s'en alla sur sa faim, mais outrepassé tout ça il venait de finir une nouvelle étape.

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   Dim 6 Mai 2012 - 2:28

Chapitre 4: Les 11 et leurs supplices

Dio savait depuis le début que cette quête n'était pas aussi simple qu'il n'en paraissait, voilà plus de 20 jours qu'il courait de partout avec son cheval. Il avait également compris le deuxième paragraphe du grimoire qui faisait allusion aux dragons. Une tache ardue seul il ne pourrait y arriver complétement, il commença donc la récolte des 9 les plus faibles, ceci lui prit pas loin d'une semaine, il en était épuisé et dépité, mais les choses allaient se corser car le menu fretin était bien fini, les dragons de légendes devait être terrasser. Il devait unir ses forces avec d'autres.

Il retourna à la nécrôpole, une réunion prit place en ce lieu, tous convié, Dio expliqua la situation et demanda qu'un compagnon l'accompagne, C'est ce que fit l'honorable Kratôs. Il était deux, pour en terrasser deux.

Cette fois si, il laissa le cheval à la demeure et s'en alla en direction des terres glacées avec son frère d'arme. Les deux virent la bête rugissant d'une hargne monstre et terrifiante, ils se lancèrent à l'attaque Kratôs envoyant des bastos monumentale et Dio passant sur le côté de la bête pour lui attaquer les organes. Le combat était d'une rage hallucinante mais au bout d'une heure le dragon tomba, les deux hommes étaient à bout de souffle, ils regardèrent et se mirent à rire après la tache accomplie. Il trinquèrent en cette bataille à la taverne du coin, jusqu'à plus soif, le lendemain en vrac, un mal de tronche extrême ils quittèrent les terres glacées pour celle totalement opposées, les terres arides de Sato pour enfin battre le prince dragon vénérable. Un mage devait conforter l'équipe pour lui assurer une victoire totale, la princesse Améthyste les rejoignit, la sublime et délicieuse Kaye, que l'on pourrait qualifier d'une bombe explosive, une mage redoutable. Un trio s'était formé, Kaye, Kratôs et Dio, ils traversèrent tout Sato à pied, le chemin fut long, Aux abords d'Asteroth Karnaïm ils firent une halte.

Le lendemain ils entamèrent l'ascension vers la cité d'Astéroth Karnaim, sur le chemin Dio récupérera une écaille de prince dragon divin qui allait certainement lui servir. Une fois arrivé à la cité, ils firent face au dragon, certainement la bête la plus féroce des terres argentées, ils commencèrent le combat, leur force combinées était un atout majeur, une telle puissance réunie mit le dragon au sol.

Une nouvelle étape venait de se terminer, encore une et le saint Grall serait donné à Dio, en attendant tous retournèrent la nécrôpole pour fêter l'évènement, Kratôs rapporta la tête du dragon pour sa collection et Kaye les griffes, pour quel usage ça c'est une autre histoire.


Chapitre 5: De quoi en perdre la tête

Finalement la dernière étape arriva, le plus dur passé, il ne restait plus qu'à tuer deux monstres. Dio reprit son fidèle destrier et s'en alla sur les terres arides, en partant précipitamment il en oublia de prendre de l'eau, arrivé en début du désert il fit une halte à la taverne afin de s'en procurer, avant qu'il n'arrive à la porte, un homme la traversa et alla s'écraser au sol. Dio partit en sa direction il s'agenouilla et tapota la tête de l'individu du doigt:

« euh, mec... t'es vivant? »

Un gémissement se fit entendre et l'homme se releva péniblement.

« Que t'est-il arrivé l'ami? »

L'étranger reprit ses esprits, il portait un sac bien gros qui ne cessait de bouger.

« Oui, merci, ils m'ont lancé dehors car ils ont cru à un sortilège venant de ma part, le gobelet de métal c'est transformé en rouille, mais ce n'est pas moi qui a fait ça mais lui »

Il sortit un blob de rouille de son sac

« Tu vois, c'est mon compagnon depuis de longue années, il est un peu capricieux et des qu'il se sent contrarié, il change le métal en rouille »

Dio éclata de rire.

« Bien, l'ami, laisses moi parler au tavernier et en échange donne moi l'endroit où je peux en trouver, il faut que je récupère une essence. »

L'étranger lui expliqua tout, Dio rentra dans la taverne et en sortit 5 minutes plus tard avec du sang sur les mains.

« Voilà, tout est arrangé, ils ne te causeront plus de tort »

C'est ainsi que Dio récupéra le deuxième élément de cette partie, plus qu'un et le secret du livre lui serait dévoilé, Il alla plus profond dans ce désert pour trouver un taureau, après un bref combat de son fil il lui trancha la tête.

Dénouement:

Avec volonté et courage Dio venait de finir cette quête, friand d'aventure, il en redemande sans cesse mais celle le calma pour un moment, le repos du guerrier tant mérité.

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!


Dernière édition par Dio le Mar 8 Mai 2012 - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   Lun 25 Juin 2012 - 22:52

Chapitre 6 : Instant lover

L'amour est un trouble pour l'homme, pourquoi s'unir? pourquoi s'attacher? choisir la voix de la solitude est un chemin bien difficile car il le plonge dans une tristesse démesurée.

"Moi Dio digne conquérant des territoires inconnus, fier membres de la famille Hôstile, me suis juré d'user de ma solitude comme d'une rage , mon cœur noir soit-il ne recherche pas une âme blanche mais plutôt une encore plus sombre car le chaos et la mort sont mes raisons mes envies."

C'est dans la nécrôpole que le début de cette péripétie commence...


La nuit déjà tombé Dio c'était calé dans son fauteuil pensant aux terres d'argent et à ses habitants, il devenait las et d’ennuyé à mourir, que faire avec cette populace? rien, se morfondre sur soi même et attendre. Une chose que Dio détestait par dessus tout, la patience. Il prit une bouteille de jack et se saoula toute la nuit.

Au petit matin un pigeon se cogna contre la fenêtre, d'un pas vaseux Dio s'y rendit, il en récolta le message et commença à déchiffrer le mot apparemment l'apparition d'une nouvelle formule venait d'être retrouvée. Il lit la missive entièrement puis à la dernière ligne il ne put s'empêcher de vomir, un philtre d'amour! Il grogna un peu:


"Foutaise, à quoi cela me servirait -il? A qui devrais-je le donner?"


Il jeta le morceau de papier au sol et s'en alla à son occupation favorite picoler du jack et fumer. Il était tranquille personne ne venait lui péter les noix, il savait que seul une personne lui correspondait, une femme avec une classe inouïe, pour la première fois Dio n'avait pas regardé les formes de cette femme mais ses yeux, elle l'avait submergeait de désire et de passion sans même qu'il ne s'en rende compte. De temps en temps il la contemplé dans son esprit, ravissante, ravageuse et si chaotique. C'est à ce moment qu'une idée lui vint il prit donc son appareillage ainsi que son équipement et siffla la Karriguel .

Le désert de Sato, la zone préférait de Dio car elle est avant tout la plus dangereuse. Il se devait de faire une poudre aphrodisiaque
il ne pouvait s'empêcher de rire avec ce mot, à quoi bon faire monter son sexe à pile avec cette baliverne, le jack et le meilleur des aphrodisiaques même si il est vrai qu'au bout de la cinquième bouteilles le comportement de la personne devient plus agressif, voir même bestiale. La corne virevolta sur le sol, d'un coup puissant il fracassa la tête de la licorne. Il en avait marre de les tuer ses licornes, mais leurs denrées étaient trop important pour en faire abstraction. Les lots en poche il continua à regarder sa liste.

Il partie en route pour la terre des éléments deux nouveaux bâtiments avait vu le jour, il rencontra leur moine et en récolta leur fruits. Il partir au premier magasin venu et acheta un bocal vide qui allait certainement lui servir pour élaborer une potion. En route sur Dusso il rendit visite à une veille connaissance qui l'avait séduite par le passé:


"Bonsoir chère prêtresse, ravie de vous revoir, je me vois confié d'une nouvelle mission et comme par hasard elle m'amène à vous, le hasard fait bien les choses dirait-on, puis vous prendre quelques une de vaut pierre?"

Elle n'avait toujours pas digéré le râteau sanglant que Dio lui avait mit, en guise d' approbation elle fit un signe de la tête et tourna le dos. Les objets dans le sac il partit à l'ouest. C'est à présent le soleil qu'il devait combattre et cela par deux fois
, équipé de son plus beau bâton il lança des sorts surpuissant puis terrassa la bête.

En regardant se liste il se rendit compte que tout avait été rempli, il ne restait plus que la préparation et son souhait serait réaliser. En rentrant il se posa dans son fauteuil prit une plume:


"Pour toi ma démone...

Beau est le ciel mal est l'enfer

A ces mots je n'y crois pas car l'enfer et la beauté noir, le côté sombre de chaque personne, pourquoi vouloir suivre une tout autre voix quand on se rend compte quand ce lieu une parfaite harmonie y règne.

Je t'ai trouvé mais je n'ai pas su m'exprimer...

Devant tes yeux dévorant, ton âme flamboyante, je me suis éteint tel une bougie se faisant caresser par une petite bise de vent, tu m'as intrigué, dévoré, je suis resté là, seul devant toi, te cachant la vérité, imbécile que j'étais, par une fois je t'ai laissé partir, je ne le ferai plus.

Mon âme est souillé de victimes, jamais je n'aurai souhaité aller vers le ciel car ce n'est pas ma place.

J'ai combattu des milliers d'hommes et de monstres, mon cœur aussi dur de la pierre soit-il n'arrive pas à te combattre et a t'oublier, je garde en moi cette image, cette image qui me hante et qui me fait chaviré et à la fois que j'aime, la tienne.

Au moins une fois j'aimerais te revoir, te parler, et te dire que mon âme voguant jusqu'à présent et prête à s'ouvrir à toi pour l'éternité.

C'est lors de la prochaine pleine lune que j'aimerai te rencontrer de nouveau, rejoins moi au volcan de boudok, là où les phénix royaux règne, je t'attendrai...



Dio signa de son nom la bas de la page, il ferma la feuille et plaça son sceau, il appela son oiseau voyageur et envoya la missive. Il lui restait maintenant à établir la potion.

Une fois à l'atelier il broya la poudre, la première étape de cette mixture, le chaudron sur le feu Dio mit les artefacts au fond, il enchaîna avec la poudre, pour finir il incanta les deux sorts, le mélange se transforma d'une couleur rouge vif, il plaça le tout dans un flacon, dehors la nuit allée tomber, un magnifique couché de soleil se terminé laissant apparaître une lune bien visible, le liquide reluisit.

Il venait de réussir sa mission, mais un une pensée lui prenait le ventre, il ne pouvait utiliser ceci contre la personne qu'il aimait, il devait être lui et se faire accepter pour qui il est. Car l'amour n'est une chose qui se contrôle, il faut savoir donner pour recevoir mais aussi aimer et être aimer. Il laissa son flacon sur la table et partit en direction du volcan au dos de son cheval Renaissance."

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de Bord d'un Héros: Le Commencement d'une épopée légendaire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modèle Carnet de Bord
» Formulaire - Carnet de bord
» Harmony - Carnet de Bord
» ? CARNET DE BORD : Mode d'emploi
» Edward Hannibal " Blackbeard " Teach - Carnet de bord ? !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs :: La Nécrôpole HôSTiLe :: Intra-Murôs :: La Bibliothèque-
Sauter vers: