HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs

Forum du clan [HôSTiLe] de Silver-World
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Muglok, ou la vengeance du psychopathe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Mer 30 Nov 2011 - 20:40

La venue de Muglok sur les Terres d’Argent n’est pas sans signification.

Muglok se rendit dans une taverne mal famée et demanda des renseignements sur Ankavôs. Les aventuriers le regardèrent d’un œil méfiant et surtout ébahit par ce qu’ils venaient d’entendre. S’intéresser à Ankavôs était pour eux une preuve irréfutable de l’ignorance de ce nouvel aventurier. De colère il décapita un illustre inconnu et lécha le sang de ce moribond sur sa lame. Avec sa main gauche il prit la tête qui jonchait le sol et la claqua sur la table. Il décervela hargneusement le crane avec ses dents puis versa une liqueur d’une couleur verdâtre dans celui-ci. Sur des livres il avait vu des images ou des récipients ressemblaient à peu près à cela. Mais il avait oublié une chose, la liqueur s’écoulât par les orbites et par la cavité nasale. Prit de rage il lança le crane à travers la taverne, monta sur la table et d’une voix rauque il s’écria :

-« Oui je veux voir la mort droit dans les yeux, j’ai deux ou trois truck à lui dire ! Alors si il y a un serviteur d’Ankavôs dans la salle qu’il se montre !! »

Une silhouette encapuchonnée s’approcha de lui et lui susurra à l’oreille :

-« La mort t’intéresse ? Et bien suis le chemin que je vais t’indiquer et la mort tu trouveras »

Il se mit en route dans la direction indiquée, et au bout de quelques semaines, mois ? De marche il se retrouva face à un immense bâtiment, le plus hostile qu’il n’avait jamais vu.
Il s’approcha d’une grande grille aussi lourde que 15 mammouths. Tout en avançant dans ce qui lui paraissait être une nécropole il fut parcouru d’un long frisson. Un frisson de peur ? Peu importe, il continua à avancer coute que coute, sur que son périple commencerait ici chez ces faucheurs d’âmes. Il poussa la grande porte de la nécropole et entra à l’intérieur.
Il fût émerveiller de voir des armes comme il en avait jamais vu, des crânes pendaient aux chandeliers. Il emprunta un couloir qui le mena instinctivement devant un panneau salle des recrutements. La salle des recrutements était déjà ouverte, par la simple lueur d’une chandelle il distingua une douzaine d’yeux brillants qui le regardaient. Pour se donner du courage il prit une gorgée d’alcool qu’il avait dans son sac.
Enfin nous y voilà. Mais que vais-je bien pouvoir leurs dires mois à ces faucheurs ? Hum que je suis un tueur sanguinaire ? Nan c’est du déjà-vu. Après un long monologue dans sa tête, toujours indécis Il finit par boire les quelques bouteilles qui lui restait et pris son courage à deux mains.

Il se rappela le long périple qu’il le mena jusqu’ici.

Depuis des milliers de lunes Muglok vivait dans une contrée bien loin des Terres Argentées. Muglok a eu une enfance solitaire, il n’a pas connu son père et très peut sa mère. Le peut qu’il savait sur sa mère c’est qu’elle était une magicienne ayant fait partie d’une guilde de très grande renommée. A cause de sa il ne savait pas pourquoi les villageois le considéraient comme un pestiféré. Tel était le regard des villageois, es ce parce qu’il venait d’une grande lignée de combattants ou es ce tout simplement que sa mère pour survivre dût offrir ses services ? Celle-ci mourut lorsqu’il avait 2 printemps et prononça quelques mots avant de mourir. Le seul souvenir qu’il avait d’elle c’était une lettre.
Le corps de sa défunte mère Navis fut démembré sous ses yeux par de vils pervers. Les villageois aiment trainer Muglok dans la boue, ils aimaient son ignorance.
Considéré encore plus comme une immondice depuis la mort de sa mère, les villageois s’acharnaient à vouloir le tuer, mais les lames ricochaient sut le corps de Muglok comme sur du granit. Impossible de le tuer, tel était le monstre du village.
Il n’avait qu’une idée en tête, comprendre ce que sa mère avait voulu lui transmettre comme message. Mais comme il ne savait pas lire et comme aucun villageois ne voulait lui apprendre, il se morfondit dans le désespoir et la haine.

Muglok adorait le combat rapproché, il sentait la haine et la rage bouillir dans ses veines à chaque fois qu’il terrassait un ennemi. A 2 ans il tua son premier chien, à 4 ans son premier blop à 5 ans son premier efrit, à 10 ans son premier dragon, et a 11 ans il commit son premier meurtre de sang-froid. C’est alors qu’il ressenti une force incommensurable s’emparer de lui, la soif de sang le poussa à décimer tout son village. Il fouillât toutes les maisons à la recherche d’un érudit, et tuant toutes les personnes inutiles à sa cause sur son passage. Lorsque qu’il trouva le sage du village celui si fût incapable de déchiffrer le message, c’était écrit dans un langage inconnu. Muglok prêt à trancher la gorge du vieillard s’interrompît lorsqu’une jeune fille de quelques décennies entra à brule pourpoint dans la maison.

-« Ne tue pas mon père je t’en supplie ! Je sais où tu peux trouver de quoi comprendre ces mots. Cela ressemble à un dialecte très ancien. Celui des dragons.» Chuchota-t-elle.

-« Tais-toi Fille, Il ne doit savoir qui il est !! Cette lignée a disparu en même temps que sa mère ! Et ce n’est pas un mal. »
Muglok trancha la gorge du vieillard et se précipita vers la fille

-« Dis-moi ou je peux comprendre ces mots et tu auras la vie sauve ! »

De la peur et rien que de la peur se lisait dans les yeux de la ravissante damoiselle. Elle consentie à lui expliquer.

-« Dans la forêt de cristal à 13 jours de marche d’ici il y a… »

C’est à cet instant précis qu’une lame découpa le corsage du salut de Muglok. Se tenait derrière la lame un étrange personnage que Muglok s’empressa de lacérer l’homme dans une rage hors du commun des mortels. Il tua alors tous les villageois restant, tout en gardant un petit lot de vierges pour lui et RIEN QUE POUR LUI ! C’est ce jour-là qu’il connut ses premières expériences avec les femmes.
Après une journée forte en émotion il se dirigea vers la bibliothèque du village. Il y apprit à lire au bout de quelques printemps, en alternant bibliothèques et femmes séquestrés. Il y découvrit des informations en relations avec les Dragon et une certaine Terre d’Argent. Apparemment les Dragon étaient des Personnages fort intriguant issus des Dragons eux même. Chose plutôt étrange !

Après plusieurs jours de marche Muglok arriva à la foret de cristal. Il erra dans cette foret pendant plusieurs jours et fini par trouver un immense monument. Des dizaines de squelettes jonchais sur le sol et le mur était recouvert d’empreintes de sang. Le bâtiment était tout en largeur avec graver en son mur :

« Ô toi qui viens ici, seul un sang noble pourra te conduire sur le bon chemin »

Avec sa lame il fit ruisseler le sang de sa paume sur le mur. C’est alors que se produisit une chose à laquelle Muglok ne s’attendait pas.
Une porte sortie de nulle part apparue. Il s’y engouffra tel un affamé en quête de viande saignante. Il arriva dans ce qu’on pouvait considérer comme un caveau. Il y avait des statues de gens qu’il ne connaissait pas. Des statues représentant des Mages et des guerriers d’une magnificence telle qu’il ne put la décrire. Les statues étaient faites dans une roche noire qu’il ne connaissait pas, ses yeux écarquillés essayaient de lire les noms de ces braves combattants. Tous étaient illisibles sauf un au pied d’une statue représentant une femme dont le galbe des seins le laissa sans voix. Il put y lire le nom de BlackRose.
Au milieu du caveau il y avait une stèle, grâce à celle si il put déchiffrer le message de sa mère :

« Fils, si tu lis ce message c’est que je suis déjà morte. A l’instant précis où tu as touché la stèle, la bénédiction des Dragon prends fin. Cette bénédiction je l’ai invoqué juste avant ma mort pour que ta peau soit aussi résistante que celle d’un dragon d’or.
Fils cette lettre a pour but de te raconter la fin tragique de notre lignée, notre histoire, celle des Seigneurs Dragon.
Les Seigneurs Dragon étaient de fins guerriers, nous défendions le bien comme le mal, du moment qu’il y avait de quoi guerroyer. Mais un jour la morosité de cette terre nous rendit fainéant et nous perdîmes toute notre crédibilité.
Jadis nous décidâmes de nous exiler dans une contrée appelée les Terres d’Argent, en ces terres nous avons trouvés bonheur, amour, festins et le plus important nous avons retrouvés l’art de la guerre perdu depuis des millénaires.
Dans les Terres Argentées nous vécûmes heureux jusqu’à ce que tout notre clan soit décimé par les habitants de ces contrées durant une guerre opposant le bien contre le mal, GoodQ contre l’Ange. Par peur de notre pouvoir et notre renommée, tous s’allièrent pour une grande battue et profanèrent notre sanctuaire sur les terres argentées. Les membres du clan furent décimés un à un, ou du moins c’est ce qu’ils croyaient. J’ai pu m’enfuir juste avant le massacre final emportant avec moi l’unique descendant de ce qu’il reste de notre clan.
Toi mon Fils maintenant que tu sais, j’en appelle à ton âme vengeresse d’aller faucher celles de ceux qui ont impunément profanés notre nom : celui des Seigneurs Dragon.
Détruit là-bas le bien comme le mal, je veux que tous les habitants des Terres Argentées périssent sous ta lame pour avoir osé se moquer de nous.
Je compte sur toi mon fils ! »


Muglok abasourdit par ce qu’il lut se mit en quête des Terres d’argent.
Il mit à peut prés 10 printemps à y arriver. En chemin il fit des rencontres agréables où il apprit des choses qu’il n’imaginait même pas sur les femmes. Dans une taverne il apprit l’existence d’un clan qui vouait un culte à la mort. Cela l’intéressant grandement, il se renseigna sur ce clan. Faucher des vies, culte, dieu, mort, tous ces mots résonnaient a ses oreilles comme une symphonie écrite par la mort elle-même.

HRP je suis la réincarnation de navis ancienne mage des Seigneurs Dragon, pour l’instant je suis un guerrier lvl 85 fortement intéressé par votre clan fort soudé.
Je reprends SW petit à petit en voyant que le monde a bien changer. Beaucoup plus de RP qu’avant, ça m’intéresse !!
Voilà à vous de juger !
Voici mes stats :
Constitution : 125+ 0
Force : 220+ 201
Agilité : 113+ 16
Intelligence : 10+ 0
Revenir en haut Aller en bas
Zelgadis
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 05/08/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Jeu 8 Déc 2011 - 17:10

Après de longues lunes passées a chasser les Ents Diaboliques et les Cerbères, il décida enfin de retrouver le chemin de son chez-soi, la Nécropole. Et aussi de retrouver sa famille et ses amis.. Il entreprit donc le chemin du retour.

Contrées après contrées, déserts après forêts le chemin n'en finissait pas. Il semblait interminable!
Les blessures faisaient rage sur la totalité de son corps, les multiples blessures n’arrêtaient pas de saigner. Il accéléra donc le mouvement.

Le grand Lac gelé qui entourait la Nécropole commençait a montrer le bout de son arrête. Les immenses châtaigniers morts tanguaient avec la brise soufflante.
Il arriva sur le seuil de la porte, une joie incommensurable s'empara de lui. Il ouvrît la porte et se dirigea vers la taverne.


Une fois arrivé il y sortit un verre et dégusta un bon verre, il grilla une clope.
Un petit mot avait été laissé sur la table, disant qu'un nouveau venu du nom de Muglok avait fait irruption dans l'Anti-Chambre. Il entreprit d'aller a sa rencontre.

Arrivant devant l'Antichambre, un souvenir s’immisça dans ses pensées, c'était celui de sa propre entrée en ces lieux.


"Hello toi, je suis Zelgadis, un des derniers Baroudeurs venu en ces lieux. Ta quête pour nous rejoindre commence dès a présent.
Nous allons te tester et mesurer ta motivation. Rien de méchant, ne t'en fait pas!"

Il l'écouta attentivement avant de lui poser quelques questions.
Tu nous parle des Seigneurs Dragon, j'ai entendu bon nombre de légendes a leur Sujet, que du positif je t'avouerais.


Qu'est-ce qu'il te pousse tant a vouloir nous rejoindre? Que sais-tu de notre Dieu Ankavôs?

Après ces quelques questions, il s'assit face a lui, prit la bougie et la posa de façon a ne voir que son visage.
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Jeu 8 Déc 2011 - 21:43

Muglok regarda quelques instant la bougie avant de répondre.


"Ce qui m'a attiré vers vous c'est votre façon avec la quelle vous tuez, votre dédain pour ces larves qui vivent dans ces Terres. Pour vous il n'y a ni bien, ni mal. Seul le sang compte, seuls les têtes coupées comptent, seuls les âmes prises comptent !
Ce que je sais d'Ankavôs je l'ai lus dans un livre écrit par Arkôs. Ce ne fût pas une chasse très difficile que de me procurer cet ouvrage. Un carnage dans une boutique et ce fût chose faite.
Je veux être le bras d'Ankavôs, je veux être sa faux.
Ankavôs est pour moi ce que je recherches, ce qui m'anime, ce qui me fait vivre, celui qui me permettra d'accomplir ma destiné !
Je veux faire parti du voyage car une foi entré ici, ce n'est que le début d'une aventure enrichissante en tout points.
Tous hétéroclites autant que vous êtes, vous me semblez êtres des amis, une famille, ce qui me manque surement le plus au monde."


Muglok croisa les bras et lança un sourire en coin à Zelgadis.
Revenir en haut Aller en bas
Zelgadis
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 05/08/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Sam 10 Déc 2011 - 16:16

Il écoutait les propos de Muglok, il semblait assez étonné et surpris par certains de ses propos.
Comment pouvais-t'il dire que nous serions une famille et des amis pour lui, il ne savait rien de nous, il ne nous avais pas côtoyé au quotidien, il n'avait pas réellement éprouvé l'envie d'en apprendre plus sur les Serviteurs d'Ankavôs. D'en apprendre plus sur leur manière d'agir, sur leurs épreuves de tous les jours.

Il paraissait également assez sur de lui, presque hautain. Ce qu'il ne savait pas c'était que le chemin pour nous rejoindre était encore plus long qu'il ne pouvait l’imaginer, tant d'épreuves l'attendait.


Vois-tu, pour t'aider a mieux nous cerner je vais citer un être qui fût un des plus grands!

On a choisi la peur pour manipuler les gens
On est décomplexé, calculateur et diligent
Notre arrogance luit telle un astre malsain
On trace notre chemin sans se soucier du bien commun
La mort se propage nous l'avons lu dans les nuages
Notre règne sans partage nous en connaissons les rouages
Le Convoi HôSTiLe choisit la prose et l'hypnose
Bannir les chiens, telle est notre cause.
Nous sommes différents, nos idées sont aux antipodes
Oui, nous vous punirons, vous n'êtes que gastéropodes.
Nous ne resterons pas de marbre,
Nous vous annihilerons par une danse macabre,
Nous serons tous prêts quand résonneront les cymbales,
Le Convoi scellera vos pierres tombales.
Tressaillez d'allégresse car votre récompense sera grande dans le ciel.


Lis-donc ces quelques vers, relis-les, imprègnent'en!

Je laisse donc le soin a mes amis de s'entretenir avec toi, écoute-les, fait preuve de patience, et peut-être que nous nous reverrons.

Il ouvrît la porte de l'Anti-Chambre et se dirigea vers le caveau ou se trouvait la Karriguel.
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Lun 12 Déc 2011 - 20:05

Muglok profita de ce moment de solitude pour ressortir le livre écrit par Arkôs.

"Bien sur que je veux en apprendre plus sur eux! Bon les gars là haut c'est moi qui commande laissez moi faire, c'moi l'chef !"

Muglok ne savait pas lui même combien ils étaient dans sa caboche mais ce qu'il savait c'est que sa tournait pas rond ! Surement a cause des coups de gourdins.

Il récita dans sa tête les phrases dites par Zelgadis.


"Sa en fait beaucoup de phrases sa. Bien sur que j'en ai côtoyer des Hostiles, un ou deux même peut être trois !! Mais bon j'ai surement du passer pour un simple guerrier combattant aux cotés des illuminatis. Encore un qui ne me prends pas a ma juste valeurs. Je vais leurs montrer que j'en connais un paquet sur les Hostiles.
Bon faisons le compte. J'ai déjà bus du Jack sa compte ou pas ?" se demanda Muglok en rêvassant.

Muglok se replongeât dans sa lecture fin prêt a subir l'interrogatoire.
Il entendit des bruits de pas, referma le livre et le rangeât un vitesse dans son sac comme si de rien était. D'un air décontracté il attendit patiemment la venu de son prochain interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Mar 13 Déc 2011 - 0:10

Assit dans la Karriguel, songeur, Dio rentrait enfin chez lui, il pensait à l'individu qu'il avait croisé en route. Il adorait ce chemin et ne se lassait de contempler le paysage tout autour de la nécrôpole, cette période hivernale rendait l'atmosphère plus froide, plus sombre, empreignait de mort. La bataille avait transformé Dio, il s'était endurcit à chaque coup reçu par l'ennemi, il s'était forgé à chaque coup qu'il avait donné. Enfin il avait coupé ces cheveux qui cachait une grande partie de son visage, c'est plus fort et encore plus remplit de haine qu'il se rendait voir sa famille.

Il ouvrit la porte, posa un pied au sol, puis s'arrêta, il respira à plein poumon, et resta silencieux, ils savouraient cette instant magique, l'odeur de chez soi. Deux minutes plus tard il reprit ces esprits:


"Mince, j'avais oublié, j'espère que Hell ne m'a pas tiré ma chambre!."

Il arrêta de rêver puis se mit en direction de la porte, Zel en sorta rapidement, ils échangèrent quelques mots, puis il lui parla du nouvel arrivant! Dio acquitta d'un signe de la tête et laissa Zelgadis se servir de la Karriguel.

"Je verrais plus tard pour la chambre"

Il ouvrit la porte, il devait se sentir le plus à l'aise possible pour avoir les idées claire et tester ce nouveau venu. Il se rendit, dans la coin gauche du hall, à savoir le mini bar, comme toujours il prit un verre, puis deux glaçon et en remplit jusqu'à la moitié de Jack. Il chercha dans sa botte pour en sortir une clé, celle de la boîte à tabac, à l'intérieur, tabac, herbe leprechaun, et cigare, il hésita un long moment puis prit un cigare. l'alluma à l'aide d'une allumette. Il se sentait comme neuf.

Il alla donc à l'antichambre, il ouvrit la porte doucement et entra, la faible lumière de la bougie reflétait sur le visage du petit bonhomme. Il en avait vu des nains mais alors celui là, il battait tous les records, mais il n'était pas dupe et se doutait bien que la force d'un guerrier ne réside pas que dans l'apparence, Sahar en était le parfait exemple, petit, moche, nerveux, mais d'une puissance et ingéniosité inégalable. Il but une gorgée, il examina l'être avant de parler. De sa voie rauque, il ouvrit le dialogue.

"Bonjour, je suis Dio un des baroudeurs, je vous félicite pour être monter jusque ici, il doit en falloir du temps pour un petit bonhomme comme vous à gravir tous ce chemin."

Il posa son verre sur la table, crapota une barre sur le cigare puis reprit.

"J'ai croisé le premier qui vous as rencontré, il m'a un peu parlait de vous, de votre passé, sachez que cela ne m'intéresse point, nous avons tous des choses qui nous ont blessé, des choses qui nous ont poussé à devenir qui l'on est.Nous parlerons d'Ankavôs plus tard, à quoi bon parler de lui si vous n'en valez pas la peine."

Il laissa un silence, cette être avait l'air sournois , presque mesquin, Dio arrivait à le lire dans ses yeux.

"Notre armée devient de plus en grande, de plus en forte, chaque semaine, chaque mois, vous n'êtes pas sans savoir que nous sommes de plus en plus pointilleux avec nos choix, qu'est ce qui vous démarque des autres? Votre taille" laissa échapper un sourire "peut être qui sait, je pense que vous avez plus de chose à nous proposer? Qu'est ce qui vous démarques des autres? et qu'elle est votre nom?"

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Jeu 15 Déc 2011 - 18:55

"Hahahaha Dio et c'est moi le mésquin aprés ? Taquiner un homme sur sa taille. Tu as quelque chose à cacher sur ce point là ? Tu peux me le dire, sa réstera entre nous," Dit Muglok en éclatant de rire.

"Et oui d'une part ma taille me démarque des autres mais saches que peut importe ma taille ce sont mes actions qui témoignent de ce que je suis.
Mon nom est Muglok Drakoïa , mes armes sont Arshvïdes et Prodfyas, réciproquement ma lame et ma masse. Deux armes antiques venue d'une contrée qui je pense t'es complétement égale," Dit-il en souriant bêtement.

D'un ton imposant il lança:
"Maintenant que les présentations sont faites je vais te dire tout ce que tu veux savoir de moi.
Mes membres sont surement plus courts que les vôtres mais mon agilité et mon talent au combat n'a d'égales ou n'a pas trouver de personne assez fourbe pour me faire dire le contraire.
Ma ruse est si sournoise que même un voleur en serait jaloux.
Et surtout ma ..." Il s'interrompit, "sa commence à y avoir du grabuge là haut, sa tourne pas rond du tout du tout !"

C'est grâce à cette diversion que Muglok s'empara d'un objet sur la table , le porta à sa bouche et repris:

"Fameux ce Jack !
Vois tu Dio que je te dis vrai," Dit Muglok en s'esclaffant d'un rire qui résonnait dans toute l'antichambre.


Dernière édition par muglok le Jeu 22 Déc 2011 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Dim 18 Déc 2011 - 21:07

Il ne put s’empêcher de lâcher un discret sourire, Muglok avait une certaine dose d'humour, c'est dans un tousse-ment rapide que Dio reprit le dessus.

"Je ne faisait qu'observer et dire ce que je voie, tous en étant réaliste"

En une fraction de seconde Muglok s'empara de la bouteille sur la table, vif était le mot, Dio venait de finir son verre au moment ou l'individu s'empara de la bouteille. Dio le regarda dans les yeux, un peu énervé, une veine prit place sur son front.

"T'es pas chez toi non plus, reposes ça, ou je te la met direct dans ton orifice arrière"

Dio afficha un léger sourire.

"T'as réponse est nul, trop basique, aucune originalité, est-ce la ta motivation? Bien maigre à mon goût, je vais te poser d'autres questions, si tu réponds correctement je te pardonnerai pour le jack, si tu perds tu sais où atterrira la bouteille."

Dio laissa un petit silence, il crapota de nouveau une bonne bouffée , puis relâcha la fumée dans la salle enfin il écrasa le reste dans le cendrier.

"Tu m'as l'air d'avoir quelques qualités, mais quelques, quel esprit, quel mentalité faut-il pour être un Hôstile à ton sens?" Il le regarda un petit moment puis reprit paisiblement.

"Comment pourrions nous croire en une fidélité absolue de ta part, si un jour tu nous rejoins?, vous verrez n'est déjà pas la bonne réponse.

Dio n'en dira pas plus, patiemment il attendit les réponses de Muglok.




_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Jeu 22 Déc 2011 - 20:02

"Et bien et bien, y'a de la provocation dans l'air ! Si je perds que je veux quel a bouteille soit pleine pour une petite anesthésie." Dit il en rigolant.

"Je te dirais que j'ai certains griefs avec le peuple qui pollue ces régions. Décapiter chaque larve qui vit ici est assez jouissif !
J'emploie tous les moyens pour traquer ma proie et une fois retrouvée c'est là que la danse commence.
Te dire que je suis agile et tout sa tout sa tu t'en tapes je suppose.
Ce long chemin sinueux qui n'es autre que mon périple, celui qui m'a conduit jusqu’à vous, cela n'est pas le fruit du pur hasard. Quelqu'un à voulut que je vous rencontrent, c'est certain.
Ce que je peux vous apporter c'est l'âme vengeresse qui est en moi, une âme prête à tout , une âme qui a besoin de sang, de femmes et d’alcool pour survivre."


"Pour ce qui est de ma fidélité je ne suis pas comme ces chiens galeux qui trahissent pour un brin d'or. Pour vous le prouver je peux endurer n'importe quelle épreuve que vous souhaitez. Même tes fantasmes les plus obscures Dio si tu vois ce que je veux dire." Un rire profond sorti du corps de ce petit homme, un rire dont l'intensité est assez extrême pour faire s'éteindre la flamme de la bougie.

Les yeux de Muglok brillaient dans la pénombre comme deux rubis chatoyant.

"Maintenant on peut passer au bizutage si tu veux." Assura-t-il d'un ton grave.
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Mer 28 Déc 2011 - 18:17

Dio écoutait attentivement les paroles de Muglok, il avait du répondant et du coffre, mais il en fallait bien plus pour l’impressionné.

"Je ne vais pas te bizuté ne t'en faits pas, mais je suis sure que certains de mes confrères auront un vil plaisir à la faire, doucement, sereinement ils t' emmènerons dans des sentiers bien plus noir, là ou même le néant n'est pas le maître."

La bougie de la pièce venait de s'éteindre, l'unique lumière laissé apparaître deux petit yeux dans la noirceur de l'endroit. Dio prit une allumette et la gratta sur ça botte. Il ralluma la bougie. Il se resservit un verre de Jack et le posa sur la table.

"Mes confrères arrivent, eux aussi auront des questions à te poser, toutes différentes, la seul clé pour toi, y répondre avec succès, sois patient, et tes efforts payerons, je dois des à présent m'en aller poursuivre mon entrainement, peut être qu'à mon retour tu seras encore là, ou peut être même empaillé, m'importe. Il repartit en prenant soin de prendre la bouteille avec lui.

"Bonne soirée Muglok" Dio laissa échapper un petit sourire


_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!
Revenir en haut Aller en bas
Hell
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Sam 7 Jan 2012 - 13:39

Des cris m’avaient réveillée. Des rires, des chamailleries. J’ouvrais un œil. Je ne savais plus où j’étais. Que s’était-il passé, hier soir ? J’avais du mal à soulever mes paupières. Une douleur atroce me lancinait le crâne. J’avais la bouche pâteuse, l’impression d’avoir de la farine sur la langue, sans pouvoir m’en débarrasser. Je me redressais. Trop vite. Il me fallut quelques minutes pour m’habituer à cette nouvelle position. Passant ma main sur le visage, je me mis à réfléchir. Qu’avais-je fait ? Une journée de chasse et de vagabondage, comme d’habitude. J’étais rentrée. J’avais croisé Mysis dans la salle commune. On avait passé la soirée ensemble, et fait une razia sur les bouteilles présentes. Merde, il faudrait remplir le bar ! Ca allait me couter une blinde, tout ça !

Je me levais et observais la pièce. Tout ça ne me disait pas où j’étais, par contre ! Ca y est, je me souvenais ! Mysis avait voulu me reconduire à une chambre. Mais non, ce n’était pas la sienne, là… Fausse piste… Je touchais le matelas du bout du doigt. Il se déforma et reprit sa position initiale dès que je lachais la pression… Un matelas à eau ! Dio !

Dio ? Pourquoi j’avais atterri dans sa chambre ? Il s’était absenté quelques jours, enfin, il me semblait. Je regardais la porte. J’en avais fermé le verrou. Tiens, il n’était peut-être pas absent, il était, peut-être, juste rentré un peu tard, et s’était retrouvé face à une porte close. Viré de sa propre chambre… Il faudrait que je m’excuse auprès de lui, si c’était le cas.

Je promenais mon regard dans la chambre. J’ouvris un placard. Des bandes tombèrent au sol. Désinfectant, compresses, pansements… C’est vrai que Dio aimait vivre dangeureusement, et il prenait peu de soins de sa santé. Lors de notre première rencontre, il tenait à peine debout. Il avait peut-être quelque chose contre la gueule de bois, mais je n’osais fouiller. En plus, les cris redoublaient, en bas. Il me fallait descendre. D’après leur provenance, ils venaient de l’antichambre. Un nouvel arrivant ?

J’appercevais mes vêtements sur le dos d’une chaise. Je m’habillais à la hâte et vérifias tenue et accessoires dans un dernier coup d’œil au miroir. La première impression était primordiale. Sur le chemin, je croisais Zelgadis, puis Dio. Je ne devais pas avoir si bonne mine que ça, ils semblèrent inquiets en me voyant passer ainsi près d’eux. Prise dans mes pensées et dan ma douleur, j’en oubliais même de les saluer. Ils ne semblèrent pas s’en inquiéter, ni s’en ombrager.

J’entrais dans la pièce, ouvrant violemment la porte. Elle alla s’écraser contre le mur dans un bruit assourdissant. Aïe, voilà de quoi réveiller les pulsions lancinantes qui traversaient mon crâne. Je patientais quelques secondes, pour me remettre de mes émotions, et dis :

Bonjour…

Un petit homme se tenait là, interdit. Confirmation, le tableau que j’offrais devait être déroutant. J’avais le teint pâle, les cheveux ébouriffés, des cernes sous les yeux… Pas vraiment l’image de la femme fatale que je pouvais m’amuser à donner. Bah, s’il voulait être Hôstile, il faudrait qu’il s’y habitue, j’étais pas livrée toute options, certains apparâts étaient des ajouts personnels ! Au bout de quelques secondes, je repris :


Alors, c’est toi, le petit homme qui souhaite rejoindre les baroudeurs ?

Je m’assis, cherchant un verre d’eau des yeux. Ou du lait. Voire du jus de fruit. Enfin, tout sauf de l’alcool ! Rien… Mon supplice ne serait pas abrégé si vite.

Tu as des qualités… Tu as de la motivation… Mais que sais-tu des Baroudeurs ? Saurais-tu les suivre ? Quelque soir le chemin qu’ils prendraient ? Connais-tu tes propres limites ?
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Dim 8 Jan 2012 - 14:16

Muglok tomba de sa chaise en s'écriant: "WHAAAAAAAAAAAAAA une succube de l'enfer !!"
Il se frotta les yeux pour être sur de ce qu'il voyait. Petit à petit sa vision devenait de plus en plus ravissante.

Non c'est pas vrai ! J'en ai entendu des légendes mais celle là ! Diantre on m'a roulé ! ils se sont peut-être trompés, ils étaient bourrés. Ce ne peut être Hell. Il avait surement entendu plus de légendes sur elle que sur Ankavôs.


"Heu bonjour Mselle.
Petit, petit c'est bon hein ! Mais que par la taille.
Même si vous actes sont qualifiés "d'odieux" par le peuple des terres d'argent, vous avez des valeurs. Vous êtes des personnes d'honneurs.
Je vous, je te suivrai n'importe ou !" Muglok était enivré par sa réceptrice, un filet de bave en coulait de sa bouche.
Il reprit ses esprits. "Oui je vous suivrai n'importe ou. Le froid, la douleur, les chemins escarpes , les trous dans les bottes , les profondeurs de l'enfer, je me donnerai tous les moyens pour faire parti des vôtres.
Ceci dit si ta chambre est pas loin on peut y aller de suite ! Bougre elle m'a encore eu ! Mais comment elle fait ?!

Quand à mes limites je n'ai jamais eu l'occasion de les rencontrés. Peut être que j'en découvrirai une partie chez vous. "
Revenir en haut Aller en bas
Hell
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Mar 10 Jan 2012 - 20:42

Sa réaction était peut être un peu exagérée. Bon, beaucoup, il fallait l'admettre. Et ce bruit! Il pouvait pas éviter de hurler comme ça? Je restais prostrée dans mon coin, à essayer de faire passer la douleur de mon crâne. Mais le petit bonhomme qui était face à moi ne m'y aidait pas.

Je me pris la tête entre les mains, relevant le visage de temps en temps pour voir ses réactions. Au moins, il répondait à mes questions. Pas forcément de la meilleure des façons, je ne savais pas si la pointe d'humour que je sentais à travers ses paroles était de l'ironie ou une réelle envie de plaisanter


Ne crie pas si fort!... Tu dois apprendre à tenir ta langue, de temps en temps... Surtout en présence d'étrangers, on ne sait jamais comment ça pourrait être pris...

Je me redressais et croisais les bras. Je fixais mon regard sur lui. Enfin, je baissais les yeux sur lui. Maintenant que j'avais l'esprit un peu plus clair, je m'apercevais qu'effectivement, il n'était pas très grand. Comment pouvait-il avoir un si grand coffre et faire autant de bruit!

Je vais peut être reformuler ma question. Serais-tu prêt à suivre les Baroudeurs, même si leurs décisions vont à l'encontre de tes convictions?
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Sam 21 Jan 2012 - 9:35

La figure de Muglok se crispa, il fixait sa main, le bras droit de Muglok se leva doucement pour atterrir sur son visage. Sa main gauche quand a elle fit la même chose mais plus violemment.

"Aie! Voila j'ai enfin repris mes esprits.
Mes convictions et bien je pense qu'elles vont dans le même sens que les vôtres c'est à dire massacrer.
Ceci dit si vous allez a l'encontre de mes convictions et bien nous verrons ce qui se passera" dit-il en ricanant.
"Non mais je ferai en sorte d'accomplir vos décisions tout en mettant de coté mes convictions.
Sachez que jamais je ne me détournerez de mon but premier.
Là d’où je viens un homme aussi haut soit-il n'a qu'une parole !
Si je dois y laisser ma vie se sera avec joie d'avoir combattu aux cotés de guerriers aussi redoutés que vous, si je peux laver les affronts fait à mon peuple ce sera avec honneur que je retournerai parmi eux."

Muglok se racla la gorge.

"Hum, il commence à faire soif, vous n'avez pas de cette délicieuse liqueur que Dio à emporté avec lui s'il vous plait ?"

Il pencha se tête, leva les yeux au ciel. Quelques instants après il murmura: "c'était peut être pas la meilleur chose à faire de lui demander sa."

Il senti son regard se poser sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Hell
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Lun 23 Jan 2012 - 20:32

Même ses raclements de gorge me retournaient le cerveau. A ses mots - Pfff, me proposer un verre... - je lui lançais un regard sombre. Je m'étais affalée sur un siège. Je regardais les bouteilles, de droite et de gauche. Il y avait bien là de quoi le satisfaire ses envies. Les Baroudeurs devaient avoir la cave la plus remplie. Probablement pas la plus variée, mais on ne peut pas tout avoir.

Je crois que tu as répondu à mes questions. D'autres souhaiteraient peut-être rajouter quelque chose... De toutes façons, je ne bouge pas, je vais patienter quelques minutes ici, moi...
Revenir en haut Aller en bas
Dio
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Mer 29 Fév 2012 - 11:36

Une incompréhension avait planné entre Dio et ses camarades, le petit Muglok avait finalement rejoint l'antichambre, il avait subit moult questionnaire, les réponses apportés en étaient que des plus claire, ce petit avait des couilles pour Dio mais peut être pas suffisamment pour les autres, voilà déjà bien longtemps qu'il attendait dans cette pièce, seule, pour unique lumière une bougie qui allait s’estomper dans très peu de temps. La patience est une qualité Hôstile, Muglok la maîtrise à perfection, ses intentions en étaient ressorties, ainsi que ce qu'il souhaitait accomplir pour Ankavôs, un jugement allait donc être pris d'ici peu. Tous les Hôstiles s'étaient réunis afin de débattre à son sujet.

_______________________
Le convoi... Plus qu'un mot, une force!
Revenir en haut Aller en bas
muglok
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   Ven 16 Mar 2012 - 13:35

"Ha oui , je crois que l'épreuve la plus difficile c'est de rester avec Elle tous seuls dans cette pièce !"

Il lança un regard en coin à Hell.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Muglok, ou la vengeance du psychopathe !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Muglok, ou la vengeance du psychopathe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Quête] Tueur psychopathe à Delirium City
» Jean-Claude Duvalier: L’autopsie d’un psychopathe en liberté, par Guerby Dujour.
» Psychopathe en liberté! (PV Shio)
» /!\ ALERTE /!\ Psychopathe en liberté
» Test de rorshach, réveillez le psychopathe en vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs :: La Nécrôpole HôSTiLe :: Le Pont Levis :: Âme du Baroudeur-
Sauter vers: