HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs

Forum du clan [HôSTiLe] de Silver-World
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yukiko, l'enfant de la neige.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Yukiko, l'enfant de la neige.   Sam 17 Avr 2010 - 20:38

< J'arrive devant la salle de recrutement des guildes des terres argentées. Il y avait beaucoup de propositions, Les "Shade Of Darkness", Les "Cymuned Angylion", Les "Celtics", Les "Legio Ombrae", mais je vis au loin beaucoup de personne en train de converser. Je m'approche discrètement afin d'entendre les discours d'une personne plutôt très forte et qui, lorsque l'on regarde son corps, on pouvait deviner que celui-ci était depuis un bon moment sur ces terres. Son discours était vraiment intéressant et amusant. Dans mes pensées je me disais que cela devait être une très bonne famille à intégrer. Famille...
Je secoue la tête, sort des lieux et part à la bibliothèque afin de lire les récits des membres de cette guilde ou plutôt de cette famille. J'ai pu lire le premier récit déposé par une certaine personne nommé "MelziÖ", il racontait comment se sont un peu formé cette famille, puis le récit d'un certain "$halkÔ" racontant la rencontre avec Ankavos, pour qui les Hôstile vénèrent, ainsi que son intégration dans la famille. Et ainsi de suite, je me délecte de tous ces écrits que les membres ont déposés. Cette guilde m'intéresse vraiment de plus en plus. Pourquoi ne pas y faire un tour et prendre un verre ou deux avec eux pour les connaître beaucoup plus. Je vais dépasser ma timidité et y aller.

Je sort de la bibliothèque et sautille vers la forteresse des HôSTiLe. Une fois devant la porte je m'arrête. J'avance doucement et frappe doucement à la porte plusieurs fois mais aucune réponse...
Je décide de pousser la porte et entre timidement dans l'entrée. Je regarde autour de moi pour admirer l'entrée.
J'essaie de prendre une voix assez forte >


"Excusez moi, il y a quelqu'un ?"
Revenir en haut Aller en bas
Shiraï
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Dim 18 Avr 2010 - 11:58

L'âme vagabonde je trainaillais dans la brume sinistre de l'avant garde de notre forteresse, une fois de plus dégouté de la triste existence de mes terres argentées, vides et infertiles.
D'un pas lent, j'avançais dans l'obscurité avec une certaine rancœur, une certaine colère qui ne s'était plus emparée de moi depuis bien trop longtemps à mon gout.
En l'espace d'une seconde, ma désolation laissa place à la curiosité : une odeur fraiche à portée de flaire.
Piquante, alléchante enivrante!
Les naseaux presque en ébullition face à cet éclat d'odeur m'ouvrit instantanément l'appétit.
Les entrailles grondantes, j'avançais désormais les yeux fermés, guider par ce doux parfum.
Je percevais à présent une silhouette dans la brume, étant le genre de tueurs appréciant franchement toutes les jolies courbes, je m'attarda quelques secondes puis repris mes esprits.
Ouvrant les yeux, toujours dans l'ombre je me mit à sonder l'âme de ce potentiel amuse gueule.

[...]

Une jeune femme, insouciante et plutôt mal renseignée à vrai dire.
Nombres d'inconnus c'étaient risqués dans ce brouillard, peu en étaient revenue et celles ci était loin de faire exception suite a ce que j'avais lu dans son esprit.
D'une voix froide, bercée par les ténèbres de la nuit je m'adressa à la nouvelle venue, toujours invisible et masqué par la brume.


Mmmmmh..
De la chaire fraiche.


Je sentit alors son être se figer, certainement surprise par cette intervention aveugle

_______________________
Dehors c'est le plus fort qui règne, si certains font style qu'ils t'aiment c'est qu'au fond ils te craignent.
Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Dim 18 Avr 2010 - 12:54

< J'étais toujours en train de regarder à droite et à gauche pour admirer l'entrée, je me demandais comment pouvait-être la suite de la forteresse.
Je réfléchissais à savoir si je pouvais avancer encore un peu afin de chercher une personne habitant dans ces lieux, mais que faire.
Je sentais tout de même une légère présence proche de moi...
Je fis un pas devant puis entendis des mots volaient dans l'air >


"Mmmmmh..
De la chaire fraiche."


< Je m'arrête net, je regarde autour de moi et me met soudainement à rire >

" Bonjour à vous ! Je me nomme Yukiko. "

< Je me regarde en souriant >

" Je suis peut être de la chaire fraiche mais je doute d'être délicieuse. Cela ne sert à rien de vous cacher, je ressent une présence à côté de moi. Je suis ici pour faire de plus amples connaissances avec vous, membres des HôSTiLe. "
Revenir en haut Aller en bas
Tim'
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Dim 18 Avr 2010 - 14:52

Je me réveillais dans ma chambre, encore à moitié ivre et réalisant à moitié ce qu'il se passait autours de moi. Je m'habille à la va vite en réalisant qu'il se faisait déjà tard, je prend ma hache et je sort. Les couloirs de la nécropôle étaient désert, les autres sont encore certainement à la taverne ou dans leurs chambres à se reposer. Je n'avais pas le choix, il fallait que je sorte, une fois le hall d'entrée franchit et la grande porte ouverte, un spectacle assez habituel s'offrait à moi. $hruïkahn s'amusait à intimider sa proie en se déplacant sans cesse autours d'elle, j'étais moi aussi passer par là lors de ma première venue. Je m'approcha également de la nouvelle arrivante, celle-ci beuglait qu'elle était venue pour faire connaissance avec nous mais nous avions l'habitude de ce genre de stratagème. Une fois arrivé à quelques centimètres d'elle, je la reconnu de suite, nous nous étions rencontré la veille en ville et elle m'avait abordé afin de se renseigner sur nous. J'interpella alors $hruïkahn pour qu'il évite de lui trancher la tête tout de suite.

- C'est bon Shru, elle ne représente aucun danger. Tu ne laisseras donc jamais tranquille les fous qui osent s'aventurer ici. Quand à vous ... Yukiko si ma mémoire est bonne, vous avez donc trouver le chemin vers notre demeure. rentrez je vous prie, la porte vous est grande ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Dim 18 Avr 2010 - 17:45

< je tournais toujours en rond afin d'essayer d'apercevoir la personne qui m'observe depuis déjà un bon moment, je ne savais pas trop ce que je pouvais faire.
S'asseoir à terre en attendant quelqu'un qui arrive ? Non, ils me prendraient pour une fainéante, et je ne veux pas. Chanter ? Peut être vont-ils penser que je suis venu ici pour faire un concert devant eux, ce n'est pas trop à cela que je pensais lorsque je suis venue ici. Dormir ? Non, se serait comme si je m'asseyais en attendant une venue.
Je soupire doucement et chantonne dans ma tête jusqu'à voir une personne se dépêché de sortir, peut être s'était-il levé trop tard ou alors il devait avoir un rendez-vous quelque part. Je reconnais cette personne au fur et à mesure qu'elle avance vers moi. La silhouette ressemble fortement à Timerlen, membre des "HôSTiLe" lui aussi.
Lorsqu'il s'arréta proche de moi il dit d'un coup >


C'est bon Shru, elle ne représente aucun danger. Tu ne laisseras donc jamais tranquille les fous qui osent s'aventurer ici. Quand à vous ... Yukiko si ma mémoire est bonne, vous avez donc trouver le chemin vers notre demeure. rentrez je vous prie, la porte vous est grande ouverte.

< Je prend alors la parole à mon tour. >

" Oh ! Alors c'était $hruïkahn qui m'observait depuis un bon moment déjà. Bonjour à Vous Timerlen, merci de votre invitation, pour le moment je préfère mieux vous connaître, parler avec vous avant de faire ma demande pour essayer de vous rejoindre. "

< Je lui souris puis reprend >

" Elle est bien jolie votre demeure dites moi. Elle est si grande que sa ? "
Revenir en haut Aller en bas
Shiraï
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Dim 18 Avr 2010 - 20:05

Je vis mon frère d'arme parlementer avec la nouvelle venue et m'ôter ainsi toute envie de massacre et d'écartellement.
Me tournant à présent vers lui, dissipant la brume c'est avec un certain agacement que je posa mon regard sur mon jeune frère.


Décidément tu aimes à inviter des inconnus sur les chemins de la mort.

Tranchant le vent de ma hache, je la replace dans mon dos avec grâce et célérité.

Tu trouves notre demeure, jolie?
Les aventuriers sont donc tous dénués de bon sens, et les esprits s'éteignent aussi vite que ces terres n'ont été menées vers le fond.
Je serais à l'intérieur, prend garde à ne pas trop exciter nos frères, certains ne se maitrisent pas aussi bien que nous.


Suite à ces paroles froides, je détourne les talons et pénètre dans notre sinistre et lugubre demeure.

_______________________
Dehors c'est le plus fort qui règne, si certains font style qu'ils t'aiment c'est qu'au fond ils te craignent.
Revenir en haut Aller en bas
Kratos
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 259
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Lun 19 Avr 2010 - 10:38

Quelques échos émanaient de l'entrée de la nécropole, ils étaient assez perceptible de ma chambre, je m'étais levé au petit matin, pour quérir des nouvelles de ma féline.
Coïncidence ou non, j'avais à faire en ville, la où je m'adonnais à mon plus grand plaisir, celui d'éviscéré les quelques piètres assassins jonchant la ville avoisinante, c'était tout un art, mon art.

Je ne savais pas quel était l'objet de la discution, mais plus je me rapprochais et plus j'en apprenais, je reconnu les voix respectivement de Shruikahn et Timerlen, puis une troisième voix, plus faible et moins sonnante que les deux précédentes.


"De la visite, comme c'est charmant .."

[...]

Une fois les dernières marches descendus, et après avoir traversé d'une marche assurée la salle principale du fort c'est Shruikahn que je vis repartir le premier et je n'oubliais pas de le saluer comme il se doit.
S'offrait enfin à moi l'entrée d'où, émanait la discution. Il ne restait finalement plus que Timerlen, et une certaine personne qui m'était totalement inconnue.
Je la dévisageais tout en me demandant bien ce qui pouvait l'avoir amené ici.


"Dis moi Tim', si cette personne est censée être le menu d'aujourd'hui, je dois te dire que je serais décu."

Lui disais je avec un léger sourire.

"Je ne sais pas jusqu'où à mené votre petit échange, mais pour ma part je n'ai pas le temps de rester palabrer avec vous, continuer donc et faites comme si ma présence n'était qu'un lointain souvenir."

Je m'approchais un peu plus de notre inconnue,les présentations n'étant pas encore faite. Je pouvais maintenant entendre les pulsations de son coeur,ils battaient la chamade, comme c'est amusant.

"Et bien qu'avons nous la? Amuse toi bien Tim'".

Je ne lui laissais pas le temps de répondre que déjà je me suis mis en route, le saluant d'un signe de main, tout en me tournant pour de nouveau mémorisé le petit minois de notre invitée.

"Je ne risquerais pas de l'oublier comme ça.."

Me disais je.

Décidément, voir de nouveau quelques formes de vie s'aventurer ici est devenu chose rare, quel dommage.
C'est peut être aussi dû au fait que le chemin menant à la nécropole n'était pas une partie de plaisir. Oui surement..
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Lun 19 Avr 2010 - 12:34

Je m'élance et cours à la poursuite de mon ami, Kratôs.

C'est que tu avais perdu l'adresse de ton lieu-dit ? Cela fait déjà une semaine que je frappe à ta porte chaque soir, bouteille à la main et que j'attends ta visite et là tu t'sauves pour soit disant rejoindre une féline aux cuisses brulantes. On a déjà perdu Hélios de la sorte tu vas pas faire ton pinpin toi aussi j'espère.

Comme si les femmes avaient un rôle dominent sur nos agissements et dans notre sens de détermination. Peut être, mais la vie n'était pourtant pas un conte de fée, bien que certains s'y croyaient.

J'étais resté là, à reprendre mon souffle après cette course. Dans des moments pareils, je regrette ce maudit cigare. Je reprends alors la route en direction du groupe qui se trouvait à l'entrée de la fameuse bâtisse.


Bonjour Yukiko, bonjour les gars. Avez-vous pu joindre Bibine, Yukiko ?

_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †
Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Lun 19 Avr 2010 - 13:25

< Beaucoup de choses se disaient dans ma tête pendant le départ de $hruïkahn.
Je ne comprenais pas en quoi je pouvais être dénué de bon sens. Il est vrai qu’il manque parfois de lumière mais une bâtisse sombre comme celle-ci, je trouvais que cela donne un certain charme. On pouvait aussi très bien voir aussi à travers l’aspect de cette forteresse l’esprit que circule les couloirs. Enfin, peut être un jour il comprendra ce que je voulais dire et ne dira plus cela de moi… Nous verrons bien >


"Je …"

< Je voulais continuer à converser avec Timerlen jusqu’à ce qu’une personne marche à toute hâte vers l’entrée. Il disait qu’il devait rejoindre la ville afin de voir une personne. Une fine odeur de sang pouvait se faire sentir ainsi qu’un doux parfum, surement provenant d’une femme. Sans que je puisse comprendre mon cœur s’était mis à battre fortement, était-ce à cause de l’odeur de se sang, du parfum ; peut être était-ce aussi avec l’excitation de voir enfin plus de membre des « HôSTiLe ».
Je me retourne pour le regarder une dernière fois et vois passer à toute vitesse une personne que j’avais reconnue très vite. Il était partie donner une fiche au jeune homme qui ne faisait que passer. Une fois ceci fait, il revient vers nous pour nous saluer et me poser une question >


Bonjour Yukiko, bonjour les gars. Avez-vous pu joindre Bibine, Yukiko ?

< Je lui souris et répondit donc à sa question >

"Bonjour à vous Monsieur Goldô, j’ai pu en effet joindre Bibine. Je vous remercie encore de m’avoir conseillé de lui parler. Elle m’a l’air fort sympathique je dois dire. J'espère qu'elle pourrait m'aider afin de remplir déjà un but."
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Lun 19 Avr 2010 - 19:23

J'ai rarement aiguillé les plus jeunes vers de mauvaises personnes, bien que pour certains je ne sois pas un exemple.

Je pense qu'elle saura répondre à toutes tes questions.


J'étais en train de la regarder en même temps que je prenais parole. Une sorte d'inspection, sans pour autant y apporter de jugements.
J'aimais observer et contempler les femmes, bien que je n'étais pas un adepte du discours avec celles-ci.

Nous étions resté dehors, il faisait beau, nous en profitions pleinement.

_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †
Revenir en haut Aller en bas
Alkantar
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Mar 20 Avr 2010 - 21:43

Je rentre d'une de ces longues chasses dont j'avais l'habitude, trois crânes dans un sac, six dans un autre et une échine complète et intacte sur l'épaule. J'avais travaillé soigneusement ce soir.
Ah, j'aime ces sorties sanglantes et morbides, peu de cri sortent, seul le fil de mon épée vient briser le silence et la nuque de mes proies ... pauvre d'elles. L'épée se lève et retombe, la cible tombe.

Soit, je suis donc sur le chemin du retour, un coup de gnôle dans le nez, si pas deux ... en comptant en tonneau bien sur. Titubant quelques peu, j'arrive tout de même sans encombre à la grille de cette large cité qu'est la mienne.
Je pousse le grillage, toujours ce grincement particulier qui vient accompagner ce mouvement effectué assez souvent dans la journée et la nuit, son lugubre et plaisant. Quoiqu'un petit coup d'huile ne ferai pas de mal. Je regarde au loin, aperçoit la bâtisse et devant la porte principale de celle ci, Goldô et une inconnue ... qui donc est-elle ? Marchons, nous saurons.

Après quelques pas dans les filandres de l'ombre j'arrive à la hauteur de Goldo, frappant amicalement son épaule et le regardant perdre quelque peu l'équilibre d'un air amusé.

Bonsoir Goldo !
Qui est donc cette petite fille que voici que voilà ?

Je suis sur que tu l'as déjà fait quelques fois que ça doit commencer à t'emmerder sérieusement, mais j'aimerai connaitre ton nom.
Et aussi les raisons qui t'amènent ici ... et ça aussi je suppose que tu les a déjà énoncée. Hahaha !


Je rigole quelques secondes, ajuste mon large chapeau et attend qu'un son sorte de la bouche de cette inconnue.
Oh que j'aime faire répéter les gens.


Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Mer 21 Avr 2010 - 9:52

< Je regarde Goldô qui me fixe, j’ai presque l’impression que celui-ci m’examine discrètement, enfin si c’est le cas, ce n’était pas vraiment discret.
Un petit sourire se dessinait sur mon visage. Je continue à le regarder puis lui réponds. >


”Etant donné son aide, je pense bien que les meurtres vont être d’autant plus facile.“

<Je ris puis entend un bruit, celui d’une grille ancienne que l’on ouvre. Je me disais qu’il fallait peut être mettre un peu d’huile ne lui ferais pas de mal.
Un homme vêtu de noir avec un large chapeau se rapprocha de Goldô, Timerlen et moi. Il parla à Goldô en premier puis me posa des question.>


Je suis sur que tu l'as déjà fait quelques fois que ça doit commencer à t'emmerder sérieusement, mais j'aimerai connaitre ton nom.
Et aussi les raisons qui t'amènent ici ... et ça aussi je suppose que tu les a déjà énoncée. Hahaha !



<Je ne respondis pas de suite car j’étais toujours en train de le regarder de haut en bas, il était tout de même grand et me paressais assez fort et pourtant, il devait sûrement être vraiment sympathique. Je prends donc la parole. >

”Bonjour à vous,
Vous devez être Monsieur Alkantar. Je me nomme Yukiko. Je suis nouvelle en ces terres argentées.
Si je suis aujourd’hui en vos lieux c’est pour la raison que j’ai écouté un discours de Monsieur Goldô disant que votre guilde était ouverte. De par ce discours je me suis précipité pour lire vos écrits et récits et je suis donc là pour vous rencontrer en vrai et par la suite faire une demande. “


<Je fais un large sourire en attendant>
Revenir en haut Aller en bas
Alkantar
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Mer 21 Avr 2010 - 14:36

Monsieur, monsieur ... pas d'affolement. Monsieur ça fait vieux, je suis vieux ... je sais ! Mais il ne faut pas me le rappeler, merci.
Donc, Yukiko, appelle moi Alkantar ou Alk' pour les intimes, mais ça on l'est pas encore.

Je lui adresse un sourire en coin, espérant lui faire comprendre quelque sous entendu vaseux dont j'avais la sainte habitude.
J'observe cette petite, souriante et fine. Hum ... y a du travail à faire si elle veut faire partie de notre engeance. Va falloir travailler les épaules ... enfin ça dépend !

Une demande ? Cela est fort intéressant ! Tu penses avoir l'étoffe et la force ?
Tout d'abord, histoire de faire plus ample connaissance, quel est ton domaine de prédilection ? Manies-tu l'épée et la hache ou alors t'efforces-tu d'apprendre à manier la magie sous toutes ses formes ?

Tout en posant ces questions, certaines bien inutiles et d'autres plus qu'importante, je pousse la porte de la forteresse sombre et l'invite à entrer d'un simple regard.
Ma politesse faisant défaut, j'entre sans attendre une réaction de sa part et arpente le hall d'un pas lent, trainant volontairement. Je marche en direction de mon salon personnel ...

Libre à toi de discuter avec Goldo, mais je préfère discuter au coin d'un feu sous un toit de pierre noire ...



Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Mer 21 Avr 2010 - 15:31

< J'avait bien compris le sous entendu que laisser échapper Alkantar. >

"Très bien, je vous nommerez Alkantar alors. "

< Je souris, il me pose ensuite d’autres questions, mais à peine les questions finis, il ouvre la porte d’entrée et entre dans le hall à pas lent suite à sa proposition >

"Pour vous répondre, j’essaie d’apprendre à manier la magie sous toutes ses formes, mais je suis encore bien loin d’être aussi forte que vous. En même temps, je suis nouvelle vous me direz, mais cela n’a pas empêché d’avoir déjà quelque meurtre derrière moi.

< Toujours le sourire aux lèvres, je fis signe à Goldô que je rentre car la chaleur me donne quelques effets secondaires. Etant habituée au froid, la chaleur de ces terres me donnera surement du fil à retordre. J’avance donc aux côtés de Alkantar. >

"Et bien, je vous suis, je ne suis pas une amatrice de soleil. Et pour répondre à votre toute première question, est-ce que je pense faire l’étoffe et suis-je assez forte ? Je ne sais pas. Pour être franche avec vous, si je suis là c’est parce que j’évolue de jour en jour et m’améliore, et j’espère vraiment pouvoir m’améliorer avec vous tous. Comme je vous l’ai dit, votre guilde m’intéresse vraiment ! On voit qu’il y a de l’ambiance, et c’est surtout ce que je recherche. Il y a d’autres raisons aussi pour lesquelles j’aimerais vous rejoindre, l’entraide par exemple, l’amitié, des concours de celui ou celle qui aura ramené plusieurs crânes. Ainsi de suite."

< Tout en avançant je continuais d’analyser Alkantar. >

"Vous, par contre, vous êtes surement un adepte de l’épée."
Revenir en haut Aller en bas
Alkantar
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Mer 21 Avr 2010 - 16:00

Je l'écoute un peu, une magicienne ... ah ! Ça tombe bien, une tradition Hostiles qui tient son origine de je ne sais point où nous poussent à refuser tout mage du sexe mâle. Pourquoi ? Je sais pas, et je m'en fous. Personnellement, j'aime pas les mages, imbus d'eux et de leur maîtrise du Flux, ils m'énervent. Je préfères les magiciennes, aux formes gracieuses, car la plupart des guerrières sont bien trop musculeuse pour moi en apparence même s'il réside des exceptions ...
A sa dernière phrase, pleine de fierté, je pousse un léger rire. Je désigne ma ceinture et mon fourreau.

Oui ... mais c'est un peu ... visible !
Mais pas de conclusion hâtive, je préfère bien sur l'épée à la magie, en ce qui me concerne. Préférant la brutalité immédiate.
Néanmoins, je ne suis point sans magie, mais cette magie a presque disparue de ces terres ...

Depuis qu'elle était à mes côtés, j'avais accéléré mes pas. Pressé de déposer les crânes dans mon salon pour les ranger plus tard.
Je continue cette marche silencieuse, au pas rapide, je prends un à un les coins de couloir pour arrive devant une porte en métal ... ma Porte. Je la pousse, et entre dans cette large pièce. Je laisse la porte ouverte, offrant à la vue de l'inconnue la vue de ma pièce personnelle, lieu d'orgie et de beuverie mais aussi de rituel plus que douteux.

Après avoir posé les crânes sur la table, pendu l'échine sur un porte manteau, je ressors de cette pièce. Je lui adresse un sourire, ferme la porte et reprend une marche redevenue lente.

L'ambiance ? Vous savez, l'agitation de cette bâtisse est retombée depuis des mois. J'admets que votre venue réveille certains, émoustillés par la venue d'une personne qui trouble la tranquillité monotone de la cité !
Cela reprendra un jour ... qui sait ?

Ainsi dont, notre guilde vous intéresse ? Et bien ... que voulez vous savoir ?


Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Jeu 22 Avr 2010 - 10:34

< J’écoutais attentivement ce qu’Alkantar me racontait sur lui. Il disait être un adepte de l’épée mais possédant tout de même une magie qui aurait d’après lui disparue de ces terres…
J’avais remarqué que les pas allés légèrement plus vite qu’au début de la balade, comme s’il voulait absolument déposer des affaires, en effet c’était le cas. Je me suis retrouvé devant une porte en métal. Il était rentré pour déposer des cranes sur une table ainsi que pendre une échine sur le porte manteau. En attendant je pouvais voir sa chambre. On dit souvent que la chambre en elle-même, que se soit le rangement ou l’aspect, correspond souvent à la personnalité de la personne. Il devait donc être quelqu’un d’assez ordonner.
Une fois que celui-ci aie fini avec le rangement, il sort et ferme la porte derrière lui pour reprendre une marche à pas ralentie et reprendre la parole >


L'ambiance ? Vous savez, l'agitation de cette bâtisse est retombée depuis des mois. J'admets que votre venue réveille certains, émoustillés par la venue d'une personne qui trouble la tranquillité monotone de la cité !
Cela reprendra un jour ... qui sait ?

Ainsi dont, notre guilde vous intéresse ? Et bien ... que voulez vous savoir ?


< Je souris et prend alors à mon tour la parole pour lui répondre >

"J’ai pu discuter avec Goldô, il m’a dit aussi que l’activité de ces terres avait un impact dans le clan, de plus il y a eut aussi de nombreux départs. Ca j’ai pu le voir à travers vos écrits en mémoire de certain ex-membre de cette guilde. Peut être qu’il faut au moins une personne qui est actif dans le clan pour que le clan revit, doucement mais surement. Regardez, $hruïkahn, aujourd’hui je le vois plus souvent.

Maintenant, qu’est-ce que je veux savoir sur votre guilde… Et bien, tous les membres encore présent, comment sont-ils, leurs caractères ? Pour le moment il n’y a que ces simples car je pense qu’il y a déjà beaucoup de choses à dire au sujet des membres."


< Un petit rire se fit entendre. >
Revenir en haut Aller en bas
Alkantar
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Jeu 22 Avr 2010 - 16:33

Je retourne sur mes pas, direction la grande salle, lieu de réunion et de fêtes. Si elle veut connaitre les Hostiles ... autant en faire la connaissance sous leurs aspects les plus vils : l'ivresse et le sexe.

Comment sont-ils ? C'est une bonne question en soi. Compliquée même.
Je puis affirmer bien sur notre passion pour le meurtre à tous sans exception et aussi le fait que nos membres mâles soient très tournés vers les relations purement charnelles avec une ou plusieurs jouvencelles.
Nous sommes pour la plupart d'énorme buveurs ... Mais ce que je vous raconte là n'est qu'un bref résumé, je n'ai point envie de décrire chacun de mes collègues de génocide ...

Apprenez à les connaitre vous même, un par un. Malgré nos vices et nos passions, ils sont attachant ... faut pas croire.

Sur une question pareille, je ne peux vous donner plus de réponse, et ce par paresse mais aussi parce que je ne peux me permettre de vous inculquer moi même l'idée que j'ai d'eux, vous devez vous forger la vôtre à notre sujet.

Je continuais de marcher à ses côtés, l'observant, elle et ses mimiques. Un question me vint à l'esprit.

Mais au fait ... pourquoi vouloir nous rejoindre ? Nous, parfaite engeance de ce monde ? Troupe délétère semant chaos par le passé, celle qui a su s'imposer face à tous ...
Véritable empire de la peur ... qui est maintenant purement et simplement déchu, endormi ... pourquoi rejoindre un clan qui se meurt ?

Est-ce là de la passion ? Ou alors pensez vous avoir en vous la capacité de faire revivre ce clan par je ne sais quel miracle ?

A mon tour je poussais un rire hors de ma machoire, mais celui était bien plus puissant et ostensible.


Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Ven 23 Avr 2010 - 19:39


< J’étais là à écouter Alkantar à narrer sur ces compagnons. J’étais très attentive à ce qu’il pouvait dire.


« Nos membres mâles soient très tournés vers les relations purement charnelles avec une ou plusieurs jouvencelles. »
Je me disais que je devais bien faire attention à moi, même si je n’avais pas peur. Et puis que pouvait-il m’arrivait ? Un viol ? Cela m’étonnerait ! Ils font ça dans le consentement des femmes, j’en suis sûre ! En espérant tout de même ne pas être aussi naïve. Bref, ...

« ils sont attachants ».
Mais je n’en doute pas, me dis-je dans la tête, bien au contraire, ils doivent vraiment être des plus charmants !
Je continuais à marcher toujours aux côtés de cet homme. Et me posa alors des questions qui étaient tout de même réaliste... Je prend alors la parole pour répondre à ces questions >


"Pour être franche, voici mes raisons, vous m’êtes tous fort intéressant, j’ai envie de rire, de m’amuser, de bouger, de me sentir à l’aise sur ces terres avec une guilde ou plutôt une famille qui me recueillera les bras ouverts. Je sais que vous avez tout ce dont je rêve vous l’avez.
Un clan qui se meurt ? Pas vraiment, regarder, Goldô est quand même présent, vous aussi, et d’après les magnifiques aventures de Goldô et Kratôs, celui-ci est aussi actif. "


< Je ris en me souvenant de leur soirée bien arrosée, c’est ne voyant ce genre de scène que je veux y être moi aussi ! Je reprends mon sérieux et continue. >

"Clan qui meurt ou non, je sais que je serais à ma place avec vous ! Même si je suis sûr, vous prenez les femmes comme des ‘esclaves’ du nettoyage et autres. Mais... Je me défendrais et rirais !
Vous vous direz que c’est peut être qu’un rêve... Mais ce rêve, j’aimerais le voir se réaliser !"
Revenir en haut Aller en bas
Goldô
Disciple d'Ankavôs
avatar

Messages : 1132
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Ven 23 Avr 2010 - 23:45

Alkantar était rentré. Yukiko l'avait suivit, femme de glace se disait-elle ... Au moins elle pouvait nous être utile sur un point, rafraichir nos verres de Sky' avec un simple touché.

Dommage que cela pouvait avoir une conséquence, néfaste, sur une partie du corps ...

J'avais, il me semble manquait un bout de la conversation entre les deux, mais je me réjouissais de voir Alk' dialoguer avec cette jeune aventurière qui visiblement était à la recherche d'adrénaline.

J'étais tout juste rentré les rejoindre, j'avais entendu quelques mots de la dernière prise de parole de la jeune magicienne, des mots qui me laissent pas indifférent.


Alkantar, tu ne devrais pas être aussi pessimiste devant des jeunes pleins d'avenir. On devrait les motiver, leur dire que tout est rose, que la vie est belle ...
Même si, je reconnais, tu dis vrai, je garde tout de même espoir et je sens, je sais, que notre page n'est pas encore prête à être tournée.

Tu es pleine de vie, Yukiko, taches de faire bon usage de cette énergie naturelle.


J'allais rester avec eux. Je n'avais rien de prévu. J'étais ravi de voir Alk' et de discuter avec lui.

Au fait, pour revenir sur les femmes 'esclave', Yukiko, d'ou tiens tu cette certitude ?

Je regarde Alk' en lui souriant.

_______________________

† Assassins, fumeurs, ivrognes : Bienvenu chez Nous †
Revenir en haut Aller en bas
Alkantar
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Ven 23 Avr 2010 - 23:56

Qui .... Hum ?

Je suis interrompu par Goldô, qui me tient quelques phrases, que j'écoute. Je hoche la tête en signe de dénégation.

Non Goldô, ces jeunes il faut les confronter à la dure réalité, si on leur dit que tout est mignon et douillet ils se retrouvent désemparé devant la réalité ! Tu vas voir.

Je lui fais un clin d'oeil et reporte mon attention sur Yukiko, et reprend également ma phrase, commençant par ce fameux "Qui ... "

Qui donc a bien pu vous dire qu'ici bas les femmes étaient esclaves des hommes ? Bien naïf qui croit cela ... nous avons deux spécimens qui en attestent. Bon ... bien sur, je ne parle évidemment pas des 27 autres qui arpentent les couloirs, se faisant tout bonnement chevaucher par qui veux bien.

Je devine tes pensées, petite. Tu risques le viol ici même plus que tu ne le penses !

Je m'arrête soudainement dans ma marche, l'agrippe au cou et la soulève d'une main, la plaquant contre le mur et la roche. Elle se débattait légèrement au creux de ma paume, pauvre petite. Je n'ai nullement l'intention de la pénétrer ici, là maintenant. C'est juste que cela me fait rire de voir cette fille si sûre d'elle, qui pense avoir sa place dés la première visite, qui ne semble pas avoir peur de ce qui pourrait bien lui arriver en ce lieu.

Petite ... tu sais te défendre tu as dit ... mais là je peux tout faire : te broyer les cervicales, te transpercer de mon épée ... ou d'autre chose !

Je la garde en respect encore quelques temps, mon espoir est qu'elle comprenne à qui elle a affaire, nous ne sommes point de petits pages sans défense, nous les Hostiles ! Bande de buveurs, tringleurs et tueurs professionnels.

A-t-elle en elle les envies Hostiles ? L'envie de semer la mort ?

Alors ... que fais-tu maintenant ?

Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Sam 24 Avr 2010 - 14:41

< Je vis Goldô revenir et écoutait la fin de la conversation pour ensuite me poser une question,

<<Pour revenir sur les femmes 'esclave', Yukiko, d'ou tiens-tu cette certitude ?>>
Plus je réfléchissais, plus je me demandais où je l’avais appris, je rougis >


"Eh bien… Soit je me suis dit cela toute seule avec la façon dont certain pouvait parler de moi, étant une femme, ou alors je l’ai vraiment entendu quelque part. J’avouerais que je ne m’en souviens plus."

< Je rougis d’autant plus et regarde Alkantar qui à son tour avait pris la parole.
Il aimait plutôt les discours réalistes et aller plutôt dire la vérité que de cacher les choses. Je m’en fichais un peu, je sais comment sont ces terres pour que mes débuts…
Il m’agrippe par le cou et me plaque contre le mur en me soulevant. Je me débattais quelques instants puis me mit à rire. >


"Amusant ! Amusant ! Vous pouvez tout faire ? Vous en êtes si sûr ?"

< Les bras de l’homme commencent à geler. >

"Vous savez, à part ça, je peux vous mettre un coup de bâton bien placé ! Et s’il faut que je perde un morceau de moi, cela ne me gène guère !"

< Je continuais à rire sans me contrôler, j’enlève tout de même le gel afin qu’Alkantar puisse bouger ces mains. >

"Pensez vous qu’il faut être un guerrier pour survivre ? Pensez vous qu’il faut avoir une épée pour trancher les gens ? Pensez-vous que les sorciers et sorcières ne puisse jamais survivre au guerrier agile ou très fort ? Pensez-vous avoir tout vue sur ces terres pour ne plus être surpris par une personne étrangère des autres ? "
Revenir en haut Aller en bas
Shiraï
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Sam 24 Avr 2010 - 14:56

Je pénétra silencieusement dans la salle, et rejoigna mes frères d'armes.
Je n'avait pas tout suivi de la conversation, je me plongea donc quelques secondes dans l'esprit de la jeune femme afin d'y voir ce que j'avais louper.


Hmmmmh..

Je regardais à présent le bras d'Alkantar, entrain de geler.
Je retins un commentaire plus ou moins moqueur et dévia à nouveaux mon regard.


Et toi, crois tu qu'il suffit d'être experte en magie de défense pour survivre?

Je tendit le bras et de légères flammèches vinrent décongeler le bras prisonnier.

Je ne suis pas un magicien, pourtant j'ai ce don héréditaire de maitriser le feu et la foudre.

Des éclairs traversèrent mes globes, et je me mit à sourire a la jeune femme pleine d'ambition.

_______________________
Dehors c'est le plus fort qui règne, si certains font style qu'ils t'aiment c'est qu'au fond ils te craignent.
Revenir en haut Aller en bas
Alkantar
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Sam 24 Avr 2010 - 15:18

J'observe mes bras, amusé, que faire ? Briser la glace et son cou ... non. Elle a du potentiel après tout, il serai fâcheux de la tuer directement, néanmoins sont orgueil m'insupporte, elle n'arrête pas de rire pour tout et n'importe quoi. Toutes ces pucelles qui pensent que rire face à la mort ça donne un genre. Ludique !

Certes ... ai-je sous entendu la suprématie du guerrier sur le mage ? Apprends à écouter les propos qui naissent dans mon encéphale et qui sortent par ma bouche.
Ta magie est bien peu efficace, sache le. De grands progrès tu devras faire. Ce n'est pas du givre ou alors un coup de bâton donné à l'aide de tes pauvres bras qui pourront me mettre à mal.

Se défendre en ma présence et contre moi est une erreur en soi, imagine simplement que je ne bénéficie d'aucun sens moral ? J'aurai pris ce geste pour un affront, dégainé mon épée et scinder ton corps de part en part.
Mais rien de tout cela ! Je me contenterai de ceci.

Je la lache, elle reprend contact avec le sol, perd légèrement l'équilibre. Quant à moi, je sors un poignard de ma veste et le lui plante entre l'humérus et le biceps. Elle hurle, quel plaisir, quelle désillusion pour elle ... il ne pouvait pourtant rien lui arriver d'après elle ... elle sait se défendre dit-elle. Pauvre ignorante condescendante.

Rien ne peut me surprendre gamine ... j'ai surement vu plus de chose que quiconque ici bas ...
Tu me pensais sympathique ... tu vas apprendre à vivre, ta vanité et ta naïveté sont mal placée, tu ne réalises pas du tout où tu te trouve !

Je lui jette un dernier regard et disparait précipitamment dans l'ombre du couloir ...


Revenir en haut Aller en bas
Shiraï
Serviteur d'Ankavôs
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Sam 24 Avr 2010 - 15:42

Du sang, du sang!
A l'instant même ou la dague tomba sur le sol avec les premières gouttes, mon appétit insatiable prit le dessus sur ma conscience, ivre!
Alkantar partit prestement, peut être n'en a-t-il rien à faire de cette future charogne, mais moi je n'ai pas pour habitude de laisser le travail inachevé.
Tremblant de tout mes membres, j'observe une dernière seconde le teint pâle du visage de Yukiko, prêt à fondre.


Goldö.. le diner, est servi! Aaaaaargh!

D'une manchette sec et invisible j'envois Yukiko se fracasser lourdement contre notre ameublement.
Ses gémissements, cris, ses hurlements de douleurs m'excitèrent de plus belle!
J'incline lentement ma tête et fais craquer mes cervicales, avec à l'esprit l'image des membres de la téméraire magicienne cédant sous le poids de ma hargne.
En moins d'une demi-seconde je me trouves à présent derrière elle et agrippe avec force la jeune femme au niveau de la nuque, un nouveau cri, plus perçant retentit alors que je la décolle du sol, et exerce une pression plus forte au niveau des cervicales.


Qu'allons nous bien faire de toi..? Hahaha!

La réponse était déjà tout à fait claire dans mon esprit, Yukiko ne paserait pas la plus paisible de ses nuits.

_______________________
Dehors c'est le plus fort qui règne, si certains font style qu'ils t'aiment c'est qu'au fond ils te craignent.
Revenir en haut Aller en bas
Yukiko
Larbin d'Ankavôs
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   Sam 24 Avr 2010 - 20:56

< Je regardais à ma droite, un nouvel arrivant ? Non, c’était $hruïkahn qui était revenu. Il s’approcha d’Alkantar et enleva le gel qui commençait à se faire sur les bras de cet homme au grand chapeau.
Je le regardais quelques instants et avait déjà compris que je ne serais rien faire contre ces hommes, cependant, sa ‘magie’ ne m’étonnait pas. En fait, j’avais déjà vu, dans ma vie, des guerriers possédant la maitrise d’éléments, et celui –ci avait le feu et l’éclair. Je trouvais ça amusant mais inquiétant tout de même. Je regarde alors Alkantar pendant sa parole. Je pense d’ailleurs l’avoir un peu mis en colère. Dommage.



« imagine simplement que je ne bénéficie d'aucun sens moral ? J'aurai pris ce geste pour un affront, dégainé mon épée et scinder ton corps de part en part. »
Il m’aurait donc attaqué s'il était "Fou" ? Je ne pense pas, les HôSTiLe ne sont pas comme ça ! Mes informations sont bonnes et sures ! Enfin presque.
Il me lâche enfin, ce qui me permit alors de pouvoir enfin retoucher le sol. Voler, c’est bien, mais marcher c’est beaucoup mieux !


« Rien ne peut me surprendre gamine ... j'ai surement vu plus de chose que quiconque ici bas ...
Tu me pensais sympathique ... tu vas apprendre à vivre, ta vanité et ta naïveté sont mal placée, tu ne réalises pas du tout où tu te trouve ! »

Je le trouvais toujours aussi sympathique, mais il disparue dans l’ombre... Peut être l'avais-je énervé ?
Je me retrouve donc en face de Goldô et de $hruïkahn.

Quelque instants plus tard $hruïkahn devenait bizarre, il me regardait comme s’il voulait me manger. C’était tout de même inquiétant.
D’un coup je me fus projeté contre les meubles de la forteresse sans que je puisse comprendre quelque chose. J’essayais de me lever, mais c’était tout de même très douloureux mais il $hruïkahn apparut soudainement derrière moi. Il m’agrippa alors au niveau de la nuque et je me retrouvais de nouveau soulevé du sol mais cette fois-ci avec une douleur énorm.
Je ne voulais vraiment pas utiliser mes pouvoirs, mais cela m’avait vraiment hors de moi que l’on puisse me faire sa ! Je n’étais venu que pour croiser tout le monde qui était dans cette guilde après tout ; ainsi que de faire probablement une future demande.

On pouvait alors sentir un vent glacial rentrant dans la pièce où il était. La température de la pièce avait déjà bien chuté. Mes yeux passèrent du noir au bleu. On pouvait voir que la pièce commençait à geler, ainsi que l’apparition d’une brume légèrement épaisse recouvrir tout le couloir. $hruïkahn fut totalement gelé, une statue de glace humaine. Au bout d’une trentaine seconde je retrouvais le sol, libérée de la poigne de cet homme.

En effet, $hruïkahn avait encore le corps chaud ce qui a fait que la glace sur ces mains commençait à fondre. L’eau m’avait donc permis de m’échapper de lui.
Je regardais Goldô qui n’était pas gelé comme $hruïkahn tout en frottant ma nuque, je retourne mon regard sur la statue de glace en espérant qu’il s’était refroidit ces méninges, qu’il ne m’en voudra pas aussi d’avoir fait cela.
Lorsque je suis dans cet état, je n’arrive plus à me contrôler.

En attendant qu’il se libère j’étais en train de me calmer. Impossible ! Une seule envie me venait, le couper en morceau et offrir les glaçons dans les verres alcoolisés de tout le monde. Je n’acceptais pas son comportement envers moi.
Je savais que ma magie n’était que très peu efficace sur lui, mais pour le moment, il valait mieux que je fasse que cela.
Je peux être gentille, mais lorsqu’il faut tuer, je serais toujours ! Surtout si c’est une chose dont je n’apprécie guère !
Je me tourne vers Goldô >


" J'espère ne pas avoir fait trop de dégâts "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yukiko, l'enfant de la neige.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yukiko, l'enfant de la neige.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Neige et charbon ( pv Emily )
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs :: La Nécrôpole HôSTiLe :: Le Pont Levis :: Âme du Baroudeur-
Sauter vers: