HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs

Forum du clan [HôSTiLe] de Silver-World
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Imesis, l'expérience de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:12

Partie 1: Naissance et jeunesse
Chapitre 1: Une première vocation



Imesiss, un homme aujourd'hui bien grand naquit dans un hurlement, celui de sa mère qui accouchait à grand peine, elle le saisit dans ses bras.

« Il est si petit, ça a beau ne pas être le premier c'est extraordinaire... »

Elle le garda contre lui pendant plusieurs minutes puis une femme vint le lui prendre pour le laver et l'habiller.
De retour à la maison, mon père et mes frères et soeurs m'accueillirent avec chaleur et attention.
Imesis fût élevé jusqu'à sa seizième année avec honneur par ses parents puis il décida d'apprendre à manier les armes et s'en alla chez des amis guerrier.

Imesis avait bientot 16 ans et voulait, passionné par les armes apprendre à se barre , des amis de ses parents lui apprirent l'art de se battre à mains nus d'abord, il travaillait les arts martiaux et l'homme avait engagez un tueur repanti:


« Allez Imesis, s'adressa Mystique le tueur engagez par Grandiard l'oncle, il faut que tu travailles encore et encore. »

« Je veux bien mais tu es bien trop rapide et agilie pour moi. »

A ce même moment Mystique enfonçait ces doigts dans les côtes d'Imesis, ce qui lui fit sortir un cri de douleur:

« AAARRRRGGGGHHHHH !!!!!! »

]« Tu as vu, travailles ta rapidité, concentre toi et tu seras un très grand guerrier, cependant je crois qu'il est tant pour toi que tu aprènes le maniment des armes. Mais il est bien trop tard !! Allons nous couchez demain je te montrerai mon tout premier sabre. »

Agathe faisait des plats radieux, Imesis s'en goinffra et en reprit trois fois, il faut dire que l'escalochade de porc était un met succulent quand il était bien réussi:

« -Ch'adore tes plats ch'ante ach'ate. »

« Allons petit garnement, fini de manger avant de parler !! »

Me dit-elle avec un air faussement énervé. Le lendemain arriva et Imesis se réveilla, Mystique l'attendait déja, il s'échauffait en quatrième vitesse et saisit le sabre que lui lançait Mystique, il était vrai que ce sabre était usé et on aurait di qu'il sortait de la préhistoire mais peu importe car Imesis se senti invincible avec ce sabre aussi usé soit-il !!

« Nous allons commencez l'entrainement ! »

« Je n'attend que sa. »

« Je suis prêt attaque moi comme si ta vie en dépendait, ne t'inquiète pas je doute sur ma vie que tu puisse me tuer lors de ton premier entrainement !! »

Imesis s'élança avec une rapidité et une agilité qui surpris Mystique qui ne s'attendait pas à pareil attaque !!

« Fait quand même attention »

S'écria l'ex-tueur en mettant un bandage autour de son bras qui saignait légèrement.

« -Excuse-moi, tu m'as di de faire comme si ma vie en dépendait. »

« Allons reprenons, cette fois je me tiendrai sur mes gardes. »

Le soir arriva vite et c'est avec une énergie encore débordante que s'assi Imesis à la table. Quelq'un sonna à la porte, l'ami alla ouvrir, un homme vêtu d'habit de cuir sombre demanda à voir Mystique, on l'appella et alla dehors converger avec l'autre homme !! On ne revit plus Mystique de la soiré. Le lendemain Imesis le chercha partout en vain...Mystique était parti sans dire un mot.

Deux ans plus tard Imesis, devenu un guerrier assez fort, fut mêlé à une histoire de meurtre assez sordide, il alla voir le coupable dans les oubliettes de Silver City. Il découvrit un homme ressemblant étrangement à Mystique, qui se maintenait physiqement.


« Mystique c'est toi ? »

« Bien sur que c'est moi »

L'homme aprochait des barreaux avec la rage du tueur dans les yeux, Imesis s'éloigna la peur au ventre. Même si Mystique avait été un tueur et l'était redevenu, Imesis ne pouvais se résigner à le considérer comme un assassin idée qu'il était la seule poissible. Il continua sa quête contre les tueurs. Il n'oubliera jamais une chose. On a peut-être délaisser quelque chose, mais un être réveil toujours cette chose, Et quel qu'elle soit, on ne peut jamais oublier les être que l'on a aimé, même si ils sont redevenus les pires barbares du monde, on garde que le meilleur des personnes en espérent que leur malheur cesseront et ne se réveilleront plus jamais...

Plusieurs jours passèrent et Imesis était de retour chez lui, sa mère tentait de le réconforter.
Imesis leva la tête et la vie le regard plein de compassion, il fût pris d'une envie subite de pleurer et s'effondra sur sa mère. L'épaule maternelle le reconforta avec beaucoup de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:13

Chapitre 2: Les tigres...


C'est avec un sentiment de tristesse mélé à de la joie qu'Imesis quitta l'auberge qu'il habitait dépuis trois mois, son apprentissage dans la maniement des épées, cimettes, sabres et autres lames étant terminé il décida d'aller vers de nouveaux horizons.
De retour sur Kedok, il alla acheter les essentiels fioles remplit de potion régénératrice de vie, bien sûr il ne fallait pas essayer de deviner de quoi elles étaient composer car l'envie de les ingurgiter passerait très vite...
Je m'approchait du contoir quand une voix m'interpela:


« Bienvenue dans ma boutique jeune voyageur »

Je me retournait subitement, un homme à la musulature impressionnante me faisait face.

« B..Bonjour, je voudrais acheter quelques unes de vos fioles »

« Sert toi, ce serait 400 piécettes pièce »

Les fioles de couleur rouge avait comme une aura divine mais à très faible echelle, j'en prenai une cinquantaine et paya la note. Ma petite bourse commençait à s'alléger, je passerais à la banque en fin de journée.
Je me rendit à la banque plus tôt que prévu, un vendeur me propsait une double lame Danaïde ainsi qu'une Lame gauche d'ambre pour un prix dérisoir, à peine 10 millions de piécettes pour ces deux équipements, je demandais au banquier si il pouvait me fournir deux gardes pendant que je transporterais ce petit coffre.


« Faites mon ami, ils sont là pour ça ! »

Arrivé au stand du vendeur, je lui donnait mes piéces et vétit tout de suite les deux armes que je venais d'acquérir, elle m'allait à la perfection.
Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil dans une auberge réputé de Gondor je me mit en tenue de combat. Ma double lame et ma lame gauche était extraordinairement affûté, mon armure de dragon cuivré moulait gentillement ma musculature fine, mon masque des ténèbres me protégeait de attaques au crâne et les bottes de destructeur que j'avais acheté juste avant ma période de perfectionnement des armes m'allaient encore mieux qu'avant. J'allais partir sans avoir avec moi mon amulette d'ambre, me voilà fin prêt pour gagner de l'argent en vendant les quelques déchets que les bêtes lachaient après leur mort.

Je partais donc m'entraîner dans la campagne de Gondor. Les remparts de la ville parurent impressionnants vu de dehors. Ma monture allait vite, très vite, les quelques griffons que nous croisâmes n'urent pas le temps de nous blesser. J'arrivai bientôt à proximité d'une forêt, des cris de félins et d'autres bêtes monstruseuses parvinrent à mes oreilles, je laissai mon cheval à l'entrée de ce royaume incertain.

J'avançait lentement sur le sol couvert d'humus et de branche d'arbres, je ne faisais aucun bruit. Mes sens en alertes me dictaient qu'il y avait danger, je tenais fermement ma double lame. Soudain un tigre jaillit, il me sauta dessus et je fûs surpris par ma vitesse de réaction.
Je me décalai de trois pas et enfonçait ma lame dans son poitrail, l'animal était mort avant d'avoir touché le sol.


« Ça t'apprendra sale bête ! »

Je récuperait ses crocs que je vendrais à prix d'or aux marchands.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:13

Chapitre 3: Quelle plaie ces tigres !

J'entendis les cris de toute la meute.


« Vu la diversité il devait en avoir une vingtaine, celui que j'ai abattu semble être un jeune mâle, il devait essayer de faire ses preuves en chassant, pensais-je »

Je resserais ma prise ton ma double lame en attendant les premières bêtes. Curieusement, elles ne jaillirent pas de derrière les arbres mais approchait à pas lents, je jettai un regard derrière moi, j'étais encerclé et mes chances de survie baissaient au fur et à mesure du regroupement des tigres.
Cinq adversaire se ruèrent sur moi, il finirent au sol dans une mare de sang. Le balais de ma double lame se poursuivait dressant un mur métalique entres mes adversaires et moi.


« He bien, mon stage sur le maniement des lames m'a drolement fait progresser !! »[I]

Cette fois un seul des tires se dirigait vers moi à pas lent, comme si il sentait sa victoire assuré.
Tout les autres fauves grognaient en formant un cercle à dix mètres de moi.


[i]« T'es leur chef ? »


J'eus en retour un rugissement terrifiant. Il se décida à attaquer, ma lame gauche me permit de le repousser mais une estafilade barrait mon front et je saignais abonndemment.
Il fit son deuxième assaut, cette fois j'étais vraiment prêt et ma botte le pris au creux du menton, il s'écroula et j'en profitai pour l'achever. Son crâne roula sur le sol et ils passèrent tous à l'attaque.
La double lame et ma lame gauche firent naître une once de terreur dans leur rang et quand il ne restait que cinq tigres, ils s'enfuirent. Et je recuperais toutes les dents de ces tigres.


« Vite, au cheval, mes fioles sont restées dans ma sacoche ! »

Arrivé à Gunyn, mon fidèle destrié, j'ouvris la sacoche et je bus quatres fioles d'une traite. Je me sentais déjà revivre. Ma sacoche était déjà rempli de dents.

« Allez Gunyn, on va à Gondor »

Il commença à galoper, c'est vraiment un cheval extraordinaire, en moins d'une heure nous étions déjà en vu des remparts de Gondor, les gardiens me laissèrent passer car j'eus ralenti à l'approche de l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:14

Partie 2: Un renouveau ?
Chapitre 1: Une nouvelle vocation


Cela faisait longtemps que je n'avais pas ainsi parcourut la ville.


« Les visages ont changé »

Les activités en revanche elles n'ont pas changés, les marchands tiraient toujours leurs charettes couverte de divers babioles et d'équipements plus ou moins couteux, les jeunes filles qui se déplaçaient en groupe pouffaient de rire en me voyant et rougissaient, les enfants couraient toujours dans n'importe quelles directions tandis que les gardes patrouillaient dans la ville pour empêcher tout incident, les ivrognes qui, à la nuit tombée, se saoulaient dans les tavernes de Gondor.
Je m'en allai sur le marché pour revendre les dizaines de dents de tigres que j'eus récoltés plus tôt sur les corps de mes adversaires défunts. Je me dirigeai vers le stand de Hank, le généreux marchand qui m'achetait à bon prix mes dents de tigres sauvages:


« Alors Hank, comment ça va ? »

« Bien bien, qu'est-ce que tu me ramènes aujourd'hui ? »

Je lui ouvris ma sacoche:

« Le résultat d'un affrontement avec une vingtaine de tigres »

Il me regardait ébahit par temps de cros:

« Co...Coment à tu réussi à en avoir autant »

« J'ai défendu ma vie »

En même temps je lui adressait un clin d'oeil.
Soudain un sifflement, furtif, j'eus juste le temps de rouler par terre, je me relevais, à l'affût.
Le sifflement était un poignard, lancé dans ma direction ? Je ne sais pas.
Je me retournais vers l'étalage, Hank gisait sur le sol, un poignard planté dans le torse. Mes yeux s'embrumèrent à l'instant où je découvris qu'il était mort.
Des gardes se réunirent autour de nous, et dégagèrent le corps, je n'avais pas prononcé un mot depuis le sifflement.
Je scrutai le foule pour tenter de découvrir l'assassin.
En vain...

Cela faisait bientôt un mois que Hanku fût tué. Je m'ennuyais en ville, je n'avais rien à faire.
Des rumeurs sur une guilde mystérieuse circulaient en ville, une guilde basée sur l'harmonie et sur la liberté. J'eus envie d'en apprendre d'avantage mais je ne trouvai rien.
Je m'étais mis comme serveur dans une taverne, certains ivrogne éméchés tentait de temps en temps un duel contre moi car ma tête ne leur revenait pas, un soir je servai un homme étrange, il était vêtu de cuir sombre et dégageait une aura de tranquilité et d'harmonie impressionnante.


« Bonsoir »

« Bonsoir »

« Cela fait plusieurs fois que viens ici et que je te voie te battre, tu as du potentiel »

« Merci »

Un sourire fendit mon visage.

« J'ai une question à te poser »

« Je vous écoute »

« Veux-tu devenir arquadien ? »

« Arquadien ? »

« Tu as sans doute entendu parler d'une guilde basée sur l'Hamonie et sur la Liberté »

« Evidemment »

« Je te propose d'en faire partie »

« Oui »
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:14

Chapitre 2: le test et première leçon


« Tengages-tu à me vouer obéissance pour les deux prochaines années de ta vie ? »

Le ton serain de Joacan me fit tressaillir.

« Oui »

« Très bien, suis moi »

Je le suivais de plusieurs mètres, il avait une façon de progresser dans les ruelles qui m'intrigait, un mélange de souplesse et de fluidité.
Harmonie.
Joacan était vêtu d'une combinaison de cuir sombre renforcée de plaque de métal.


« Tu dois être un redoutable combattu, pensai-je »

« Vouvoies moi s'il te plait »

Je m'arrêtai, comment avait-il fait pour découvrir mes pensées ? Si c'est un des aspects des arquadien, je veux bien. Il s'arrêtai devant une porte, entra, je le suivis et je découvris une dizaine de membres de la guilde, tous vêtus de la même façon que Joacan à l'exeption d'une personne, assie sur un fauteuil il parlait avec un homme de grande taille, une montagne de muscle.
Il s'arrêtèrent de discuter et se retournèrent vers moi.


« Je vous présente Imesis »

Le plupart m'adressèrent un sourir.
Joacan me souffla:


« Tu as une épreuve à passer »

Les arquadiens s'écartèrent et laissèrent avancer la montagne de muscle. Il se rua sur moi, j'esquivai, il sorti son sabre et se mit en garde.
Je fit de même et sorti ma double lame.


« Impressionnant »

« Pourquoi ceci ? »

Je n'eus pas de réponse car il passait à l'attaque, la rapidité avec laquelle il frappa me surpris mais mes centaines d'heures d'entrainements entrèrent en action, je plongeait au sol et lui décochai un coup de talon dans le plexus solaire, lui cupant le souffle.
Je me relevai et lui décochait un atémi dans les côte, plusieurs cassèrent.
Mon coup de pied retourné lui explosa le nez et il s'écroula, l'action avait durée une dizaines de secondes.
Joacan me regardait un sourire malicieux sur le visage.


« Est-il apte à suivre mon entrainement ? »

L'homme sur le fauteuil lui répondit amèrement:

« Evidemment... »

« Très bien, allons-nous en Imesis »

Je le suivais et rengeait ma double lame qui ne m'avait servi à rien.

« Pourquoi ce combat ? »

« C'est un test pour savoir si tu es aptes ou pas à recevoir mon enseignement »

Devinant mes pensées il dit:

« Ne t'inquiète pas, il s'en remettra, il l'a bien mérité cela fait longtemps que je veux le voir mordre la poussière »

« Pourquoi ça ? »

« Tu poses beaucoup de questions jeune apprenti »

« Mais... »

Il me fit taire d'un simple geste de la main.

« Ton enseignement va commencer maintenant jeune apprenti »

Il se retourna et me décocha un coup de poing. Surpris par cet attaque je n'eus pas le temps de me préparer au choc et je m'écroulai par terre.

« Première leçon, ne faire confiance à personne »
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:14

Chapitre 3: Un réveil mouvementé


Un an, voilà le temps qu'il restait avant la fin de mon enseignement. Durant les douzes mois qui précédèrent aujourd'hui, j'appris à combattre à cheval, à escalade n'importe quelle façade peu importe le nombre et la taille des prises, aussi infime soit-elles. J'appris aussi à me battre au corps à corps contre un homme comme Joacan. Le tir à l'arc n'étant toujours pas mon fort, je m'entrainaît tout le ssoirs dans ma chambre, les aubergistes venaient de temps en temps voir mes prouesses qui n'en n'étaient pas.


« Demain, on part pour les forges »

J'avais parler au et fort alors que personne n'était dans la pièce et ma voix se perdit dans l'immensité de ma chambre. C'est sur cette pensées que je m'endormi.
Le lendemain, je revêti mon habituelle armure de dragon mauve que j'avais échangée avec mon armure de dragon cuivrée, accrochai e fourreau de ma double lame à ma ceinture, enfilait ma lame gauche d'ambre. Je m'appretai à parti, mes bottes de ténèbres, mon masque des ténèbres et mon oeil des ténèbres sur moi je partai. Un curieux préssentiment m'envahi, tout d'abord car l'habituelle odeur de viande rôti qui circulait dans les différents étages de l'auberge avait disparut, ensuite l'habituelle cacophonie qui parvenait des ruelles s'était tue.

J'arrivai dans le hall.
Personne.


« Bizarre »

Je me dirigeai vers les écuries qui étaient attenantes au hall et je découvri que seul mon cheval était présent.
Je sortai des écuries et je découvri des hommes en armures dans les rues, je reconnu quelques commerçants à la mine sombre.
Joacan m'attendait sur son destrier.


« On y va, la guerre a éclaté avec les peuples du nord »

L'ordre était tellement sec que je le suivis sans poser de question. Des centaines d'hommes marchaient dans les rues de Biceps City, tous armées jusqu'aux dents et à la mine sombre, la plupart était protégé par des casques, des armures, des boucliers. Joacan et moi filant à travers cette foule.
La garde qui avait été nettement renforcé, cinquante homme au lieu d'une dizaines, nous laissa passer sans encombres comme à l'accoutumée.
Je risquai une question:


« Pourquoi la guerre a-t-elle éclatée ? »

« Le roi des barbares qui peuple le nord des terres est mort et son fils, un homme ambitieux et belliqueux a prix le pourvoir, il a tout de suite déclaré la guerre à notre peuple »

« Le royaume est en danger ? »

« Plus que jamais »

Le voir parler ainsi avec ce sérieux me fit froid dans le dos.
Certes mon enseignement m'avait beaucoup appris sur Joacan et je ne l'avais jamais vu aussi effrayé.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:15

Chapitre 4: La fin d'un enseignment


Le paysage était effrayant, des cadavres jonchaient le sol.


« Des Brigands qui se font plaisir en l'abscence d'une force pour défendre ces personnes »

« C'est horrible »

« C'est la vie, à mon avis ces personnes tentaient de fuir vu l'état de leurs vêtements, il n'ont pas l'air d'avoir beaucoup d'affaire et son à pied... A moins que les voleurs les ont détroussés... »

Joacan marqua un temps d'arret et continua.

« L'heure est très grave, nous sommes en train de perdre la guerre, si l'armée cède, les barbares déferleront sur le royaume et ce sera la fin de notre pays... »

Cela faisait presque un an que l'on parcourait les terres d'argents, nous n'avons jamais eu à faire à aucun sorte de combattant ou autre, Joacan a donc put poursuivre mon enseignement jusqu'à son terme. Il restait encore dix jours...


A l'aube du dernier jour de mon enseignement, il revêtit son habituelle combinaison de cuir qu'il avait néttoyée et s'approcha de moi.


« Tu es libre désormais, ton enseignement est terminé et tu as un avenir qui t'attend »

« Merci »

Pendant toute la journée, nous avons combattu, joué au dés et festoyé. Le soir venu, nous nous endormîmes l'un à côté de l'autre.

Je me réveillai et j'étais seul, avec mon destrier.
Je rangeai mes affaires et parti.

Gunyn allait vite et j'arrivai en vue de Gondor, les remparts étaient bondés de guerriers armés.


« Qui es-tu ? »

« Imesis, arquadien »

« Passe »

Le garde me laissa passer et fit un signe de main à ses collègues.
Je parcourai la ville, tous les hommes étaient désormais dans les rues et aucune femmes n'étaient dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:15

Partie 3: De nouveaux horizons
Chapitre 1: Retrouvailles


Les rues de Gondor sont bien agités. Un cri derrière moi, je me retourne et dans un mouvement d'une précision et d'une fluidité extrême sort mon sabre. Une jeune femme se rue sur moi, je la fait passer derrière moi, elle pleure et ses vêtements ne sont que lambeaux.


« Que t'est-il arrivé ? »

« Des hommes, ils ont essayé de... »

Elle s'écroule, et pleure.
Une dizaine d'hommes surgissent de la ruelle, armés d'épées fines et de cimeterre à l'aspect menaçant.


« Dégage Minus »

L'homme qui avait prononcé ces mots était sans aucun doute le chef, sa façon de regarder autour de lui, les autres le craignent, je peux lire la peur dans leurs yeux.
Il s'approche de moi et va pour donner un coup de poing, beaucoup plus rapide que je le pensais. La force et la rapidité du coup me laissèrent tétanisé, son poing me cueillit au creux du menton.


« Alors, dégage je t'ai dit »

J'hésite, non je ne peux laisser cette femme dans leurs mains. Je me relève et dans un mouvement parfait lui envoie un atémi dans les côtes.

« Non, je reste »

Les six autres s'approchent et constate que leur chef est mort, il est retombé sur son cimeterre, et dans un déplacement que l'habitude avait rendu fatal il se disposèrent.

« Tu vas périr, face de crotin »

La voix de la jeune femme s'éleva suivit de sept chuintements d'épées, ils passèrent à l'attaque. Mon sabre les pris au dépourvu, coupant, tranchant, transperçant.
En une minute le combat fut terminé, je me rendai dans ma chambre et trouvai un moyen de bannir ce genre de chose, j'avais entendu parler d'un clan, Ti-brin et des amours...

Je m'engageai dans leur taverne et prenait place à une table, commendai une boisson et commençait à écrire ma lettre de postulation

C'est avec une joie non considéré que je découvrai ma mère mon père et quelques uns de mes frère et soeur, je venais de retrouver des membres qui m'étaient cher
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:16

Chapitre 2: Une changement


Cela faisait bientôt un mois que j'avais retrouvé ma famille.
Au détour d'une rue, je découvris les Hôstiles, ce groupe de personnes très sympathiques m'a tout de suite attiré et c'est avec joie que je me rendaient régulièrement dans leur nécropole pour boire quelque bouteille...
Avec ceci un changement s'imposait.
Moi qui, m'étais toujours mis devant des personnes comme Goldô, Grenat Di Alexandros, Sahar et bien d'autres, devenais bientôt comme elles... A mon grand bonheur...

Tout d'abord je devais arrêté de me déplacer ouvertement en parlant aux personnes que je croisais...

Ensuite je devais changer de tenue...
Je me rendais donc chez un fabriquant d'habits, de cape en tout genre...

J'ouve la porte, le magasin était assez propre mais en désorde, des tissus, des etoffes, des aiguilles, du file, des tas de choses étaient empilé sur des étagères...


« Bonjour ! Vous venez ici pour acquérir un vêtement je suppose ?! »

L'homme qui me faisait face était petit, assez gros et le visage rouge...

« En effet, je cherche un habit ou quelque chose du genre, totalement noir. »

« Hum... J'ai ce qu'il vous faut, suivez moi. »

Je le suivais dans l'arrière boutique, il me fit essayer un vêtement noir avec un cape, je sortis mon sabre et fis semblant de combattre. C'était très confortable, la cape n'entravait pas mes mouvement.
Parfait.

Voyant que j'étais satisfait, il me dit:


« Celle-ci vaut très cher, trois cents quatres vingt cinq mille pièces d'or ! »

« Je vous l'achète. »

Mon achat réglé je m'en allais chez un coiffeur...

« Pouvez vous me couper les cheveux sur le côté et laisser plus haut dessus ? »

« Bien entendu »

J'étais d'ésormais prêt à devenir un tueur, mon vêtement noir était parfait ainsi que ma coupe assez courte qui à l'inverse d'avant me donnait une visibilité plus grande.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:17

Cela faisait longtemps que je n'avais pas erré ainsi en ville. Les gens me regardaient avec crainte et respect, d'abord à cause de mon sabre et par la suite mon regard....
Un jeune homme vint à ma rencontre, il tenait une rapière à la main et la tenait gauchement...


« Hey toi ! »

« Moi ? »

« Oui toi, que fais-tu ici, tu ne sais pas que c'est mon territoire ?! »

« Ha non désolé »[/i]

« Alors bouge de là je ne veux pas d'un homme comme toi sur mes lieux... »

« Je suis bien ici »

Je reposais sur la table la chope à moitié vide que j'avais commandé une demi-heure plus tôt et me levai. L'homme ne parut pas intimidé le moin du monde et continua à me dire de partir. J'osai une question.

« Quel est ton nom ? »

« Mon nom ?! Syc... mais maintenant tu vas devoir mourir car je ne livre jamais mon identité à des personnes vivantes ! »

« Tu veux jouer ? Alors jouons ! »

Je sortis mon sabre et me mis en garde, prêt à tuer cet homme. Je m'approche de lui lentement, un sourire aux lèvres, lui pensant que j'étais un vulgaire combattant inexpérimenté tenta de me toucher avec sa rapière. Je fis une parade et lui traçai un sillon de sang sur le front.
Je vis la peur dans les yeux de cet individu répugnant, je décidai donc de prendre mon temps pour en finir avec lui...


« Ne me tue pas, pitié... »

Cette fois, ses habits étaient couvert de sang... il lui manquait une main et était à genoux...

« Trop tard, tu as voulu jouer, tu as perdu ! »

Sa tête tomba et roula par terre dans un sinistre poc.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:17

Chapitre 3: Pour ne plus penser

La plupart des gens trouve que je suis quelqu'un de banal, un homme parmi tant d'autre, un tueur comme tant d'autre. C'est en partie vraie et en partie faux...
Tout d'abord, je suis quelqu'un que sa famille a renié, vous me direz que ce n'est pas rare du tout, mais si je vous disais que ma famille m'a renié à cause de mon désir d'entrer dans les rangs de son ennemi ? Que me répondez vous ? Que je suis un traitre, seulement bon à mettre le désordre dans une machine parfaitement huilée? Et bien dans ce cas, libre à vous de mourir avant votre heure...

Seul depuis toujours en amour et tourmenté par nombres de problèmes, je décidais de m'aventurer dans les nombreux bordels de Biceps city, ville qui aurait pu être baptisée Vice city, la ville du vice...
J'entendai les cris de douleurs et de plaisirs de jeunes filles soumises aux caprices d'immondes hommes ou femmes...
Une femme m'accuellit à l'entrée, son comportement faillit me faire vomir.
Elle me dirigera vers un comptoir et commença:


« Vous désirez ? »

« Oublier tous mes soucis. »

Elle me jaugea quelques secondes avant de poursuivre,

« Suivez-moi, je vais vous laisser choisir l'heureuse élue qui répondra à tout vos désirs... »

Je la suivis dans un long couloir sombre, très sale et puant la pisse fraîche.
Je débouchai dans une pièce sombre, seulement un lit sur leqeul s'entassaient une dizaines de filles, elles étaient jeunes, trop jeunes.
Pourquoi une femme mure qui, d'après son attitude, ses vêtement et ses bijoux, paraît aisée fait-elle subir un calvaire à de jeunes vierges innocentes sorti du cocon familial ?
Je ne sais pas, et ceci n'est pas mon problème.


« Laquelle désirez vous ? »

Je regardai les jeunes femmes une par une, une seule retint mon attention, je me dirigeai donc vers elle et pris sa main. Le contact avec ma main la fit frémir.

« Celle-ci. »

« Bien, suivez-moi »

Nous la suivîmes jusqu'à une chambre, propre, ce qui a le mérite d'être relevé dans un endroit tel que celui-ci.

« Amusez vous bien. »

Puis elle referma la porte, me laissant seul avec la jeune fille.

« Comment t'appelles-tu ? »

« Enael »

Elle se déshabilla et s'allongea sur le lit, je fis de même et la considéra. Elle avait un corps parfait, une poitrine bien fourni, des cuisses fines et un ventre musclé. Je m'allongei à coté d'elle et lui demandai de venir sur moi...

Une heure plus tard...


« Tu as aimé ? »

« Oui. »

Nous nous rhabillâmes et je partis, réglant les frais et laissant une pourboire à la jeune fille que je déposai au creux de sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Imesis
Apprenti d'Ankavôs
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Mar 5 Aoû 2008 - 11:19

Partie 4: Une motivation
Chapitre 1: Une nouvelle connaissance


Je vais vous parlez d'une femme, extraordinaire...
Dotée d'un caractère joyeux et d'une grande dose d'humour...
Elle file le parfait Amour...
Avec un dénommé Melziö...
Ma tête elle coupe de nombreuses fois...
Et par la bonne humeur...
Elle arrive à me faire oublier tout mes malheurs...

Hôstile elle est depuis peu...
Ankavos elle vénère, et pas qu'un peu...
De sa hache elle use à tour de bras...
Sans jamais y perdre son sang froid...
Barbare dans l'âme...
C'est en sa lame qu'elle a confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Demonia
Ecuyer d'Ankavôs
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   Ven 5 Sep 2008 - 10:40

Il était là, fidèle a ses habitudes, il avait l'air de lire un écrit, un de ses écrits peut-être mais trop loin je ne distinguais pas tout.

A pas de loups je m'approchais et de là j'entendais tout.

Touchée qu'il ai pensé a parler de Mel et de moi dans le récit de sa vie m'allait droit au cœur.

De joie de le retrouver je lui sautais au cou.


*Imésis!

tu es un amour!

Et te compter parmi nous à présent me remplit de joie.
Viens avec moi à la taverne et allons fêter toutes ces bonnes nouvelles.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imesis, l'expérience de la vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Imesis, l'expérience de la vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HôSTiLe - Le Convoi des Serviteurs d'Ankavôs :: La Nécrôpole HôSTiLe :: Intra-Murôs :: La Bibliothèque-
Sauter vers: